Philippe Mialsoni 


Quand viendra le printemps,
Si je suis déjà mort,
Les fleurs fleuriront de la même manière
Et les arbres n’en seront pas moins verts
Qu’au printemps dernier.
La réalité n’a pas besoin de moi
Je sens une joie énorme
A la pensée que ma mort n’a aucune importance.

Fernando Pessoa
Je ne suis personne

Ma biographie

Philippe Mialsoni vit à Marseille. Il travaille depuis une vingtaine d’année dans une banque d’affaire. Au parc Monceau est son premier roman

Mon portrait littéraire

Mes publications