Bételgeuse

  • Auteur:
  • Jacques Juenet
  • Publié le:
  • 14/02/2017
  • Catégorie:
  • Romans - Romans d'aventures

Second Empire, novembre 1860.
 
Le corps expéditionnaire franco-britannique est victorieux en Chine. Pour le chef de bataillon Maximilien de Papincourt, cette dernière campagne a été celle de trop. Éprouvé par les combats, il décide de se retirer ...

(+) En lire plus

Second Empire, novembre 1860.
 
Le corps expéditionnaire franco-britannique est victorieux en Chine. Pour le chef de bataillon Maximilien de Papincourt, cette dernière campagne a été celle de trop. Éprouvé par les combats, il décide de se retirer dans ses terres normandes, persuadé qu'il pourra y laisser s'exprimer ses goûts simples pour la chasse, la poésie française et les grillades ; et pour les petits digestifs.
 
Cependant, une ombre rôde, et ces projets champêtres ne tarderont pas à être brutalement contrariés. Bien malgré lui, Maximilien sera traîné sur des sentiers pavés de terreurs et de gloires, aux confins d'un monde qu'il pensait connaître.
 
« Avez-vous déjà observé la voute céleste, Monsieur le Baron ? Avez-vous contemplé ces milliers de milliards d'étoiles, qui scintillent sans fin dans l'écrin de silence qu'offre la nuit ? Avez-vous vu ces comètes, filer comme des cheveux d'argent ? Les avez-vous vus, tous ces astres qui brûlent de concert du feu de la forge d'un même maître ? »

(−) Réduire
Numérique

4,99 €


Livre imprimé

19,90 €

Commentaires

Publié le 02/03/2017 par adrienv

A la croisée des chemins entre Jules Vernes, les gardiens de la Galaxie, et les univers des BD de Leo ou De cape et de crocs, Bételgeuse est une histoire captivante, drôle, avec des personnages attachants et des rebondissements agréables.
Je recommande vivement ce livre qui se lit d'une traite!

Publié le 01/03/2017 par manuwirth

A mi-chemin entre Jules Verne et les Gardiens de la Galaxie, Jacques Juenet nous entraîne dans une fresque épique où aventure et humour forment un cocktail particulièrement réjouissant. Un pari réussi pour ce digne héritier d’H.G. Wells.


Du même auteur