Anton Malafeev

Ma biographie

Né en URSS et vécu dans 7 pays différents, à vingt ans, Anton est arrivé en France de Russie fraîchement postcommuniste. À trente-cinq ans, il débute la consignation de ses analyses sociétales dans son blog (NewPointDeView.com). Et six ans plus tard, voit le monde son premier essai-témoignage « La psychologie des (nouveaux) riches. Le récit d’un serviteur » (2019).

❝Un humain peut changer sa vie, simplement en changeant son point de vue ❞ — ❝Tous les artifices humains et accoutumances historiques sont réversibles ❞ — ❝Ce qui est important dans tout changement, c'est d'oser ! ❞

Mes publications

la-psychologie-des-nouveaux-riches-3

La psychologie des (nouveaux) riches

  de Anton Malafeev

Historiquement le mot "riche" est le nom commun d’une dualité : dans la conscience populaire circulent des considérations opposées — admiration et jalousie, vénération et détestation — à l’égard de cette minorité de notre société que peu connaissent vraiment de l’intérieur.
Etant initié à ce microcosme, le franco-russe Anton Malafeev délivre ici un portrait psychosociologique des riches et des nouveaux riches à l’aide d’aventures vécues, narrées sous forme d’un roman. La mentalité russe y lève un peu le voile sur ses secrets. On y apprend pas mal de choses et réfléchit beaucoup : 5 nouvelles classes sociales au lieu de 3 habituelles (riches, pauvres et classe moyenne) ; la satire de la société "occidentalisée" y est habilement entrecoupée d’analyses simples mais percutantes, de chiffres et d’explications historiques.
Originalité : chacun sans exception s’y reconnaîtra et sera presque contraint de s’interroger sur bien des choses. Car à travers le constat que "l’humanité a mis en place un système inadapté à sa propre nature", l’essai débouche (à contre-courant du pessimisme généralisé) sur une solution —  plafond universel de fortunes — vouée à inverser le principal trou noir de notre organisation sociale.

JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.