Coco Tayé


Ma biographie

Dès sa plus tendre enfance, Coco Tayé nourrit des rêves d’ailleurs et de grand large.

Il réalise ses premiers pas dans l’écriture en recopiant quelques pages de l’annuaire téléphonique et des horaires des chemins de fer, en se rendant très vite compte que cette démarche l’apparentait plus à un moine copiste qu’à un futur Prix Nobel.

Il collabore ensuite en tant que pigiste auprès du « Petit Herpétologue Illustré » (où il apprît l’art de faire avaler des couleuvres) et de « Fan de spores », une revue spécialisée pour mycologues  au sein de laquelle il tente de devenir champignon du monde.

Mais sa passion pour la littérature finit par prendre le dessus lorsqu’il décroche le poste envié de lecteur à la manufacture de cigares Partagas à La Havane, suite à une inextinguible quinte de toux de son prédécesseur (le tabac ?).

Il décroche ensuite  un diplôme de verbicruciste décerné par le très sérieux « Maux Croisés », l’organe officiel des algologues, pour enfin rédiger "Mougous", 






Mon livre favori :
Black Venus de Jef Geeraerts
Mon auteur favori :
L..-F. Céline
Mon héros / héroïne favori(te) :
San Antonio