Isabelle Dangel

Ma biographie

Vivre auprès de plusieurs communautés aux langages différents en Algérie et dans les pays anglo-saxons m'a donné le goût des mots, de la lecture et de l'écriture. Je suis ainsi devenue traductrice, En parallèle, pour mon plaisir, j'écris depuis longtemps et j'ai participé avec succès à plusieurs concours de nouvelles. J'anime des ateliers d'écriture  et un "café-lire" où les lecteurs amènent leur moisson de livres en toute liberté. Ma vie en région parisienne me permet de côtoyer des gens de cultures et  d'horizons divers, que je découvre dans toute leur richesse.    

Dans le désert, on peut toujours tomber sur une oasis. Fatou Diome Notre vie est semblable à la mer vagabonde, où le flot suit le flot, et l’onde pousse l’onde. Jean Baptiste Chassignet

Mon portrait littéraire

Mon livre favori

La chute (Albert Camus)

Mon auteur favori

Albert Camus

Mon héros / héroïne favori(te)

Euridice Gusmao (Martha Batalha)

Le livre que j'aime offrir

En attendant Bogangles (Olivier Bourdeaut)

Mes genres littéraires favoris

Romans contemporains , Essais , Romans historiques

Ma revue de presse

Vingt et un

LIRE L'ARTICLE

XXI - L'information grand format

LIRE L'ARTICLE

Mes publications

de-l-autre-cote-de-la-mer-ou-les-oublies

De l'autre côté de la mer ou Les oubliés

  de Isabelle Dangel

Ce récit retrace l’histoire de cinq générations pendant la colonisation française en Algérie (1830-1962). Il donne vie à un pays, illustre les mouvements de populations entre les deux rives de la Méditerranée. « L’autre côté de la mer » de la première génération s’inverse pour la cinquième à l’indépendance. « Les oubliés » souligne un aspect peu connu de la colonisation, une cohabitation de communautés sur plus d’un siècle.

Quand Bertomeo quitte l’île de Mahon pour l’Algérie fraîchement colonisée, il n’a comme bagage que ses outils de terrassier. Il s’installe près de « la mer bleue », dans la plaine de la Mitidja.

Le Jurassien de Bailly illustre une nouvelle vague d’immigration. Engagé en Indochine, victime du paludisme, il est muté vers l’Algérie.

Avec la quatrième génération s’éloignent les liens avec la terre. Emile, Français d’Algérie, quitte le travail de cultivateur pour un poste de fonctionnaire, une réussite sociale.

Pour la cinquième génération cohabitent dans un équilibre fragile des réfugiés de l’Espagne de Franco, des personnages intermittents comme Slimane le mozabite ou Jean-Pierre, soldat du contingent. Puis viennent la peur des uns et la recherche de légitimité des autres. l’équilibre s’ébranle.

Pour les communautés européennes, les racines avec le pays des ancêtres sont coupées. Elles connaissent la fuite vers une terre hostile, une nouvelle traversée de la mer, une nouvelle recherche d’identité.

JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez nous sur les réseaux sociaux.