Jean-Louis Thoumazeau

Ma biographie

Jean-Louis Thoumazeau est né à Loudun, au pays de Marie Besnard, non loin du village natal de Gilles de la Tourette.

La campagne regorge de vestiges et de châteaux. L'auteur a vécu durant son enfance les délices et les tracasseries de gentilshommes souvent hors-marges, pour la plupart ruinés, mais qui forment l'esprit romanesque de ceux qui les côtoient.

Adolescent, il séjourna plusieurs fois en Allemagne, partit voyager au Moyen-Orient, puis en Amérique du Nord parcourue en auto-stop et wagons de marchandises. Enfin, il s'établit à Londres pendant plusieurs années pour travailler dans la musique et l'édition.

Nostalgique du négoce familial, il fit une carrière commerciale dans les vins  pendant  25 ans, sillonnant les quatre coins de la France, rencontrant des milliers de personnages potentiels.

Dès que le romancier en sommeil réalise que le temps à venir sera plus court que le temps vécu, il se rebelle et met ses tripes sur la table. C'est à partir de là que le texte littéraire commence.

Mes publications

a-l-ombre-des-particules-en-fete-episode-2

À l'ombre des Particules en fête - Épisode 2

  de Jean-Louis Thoumazeau

Marcel Huchedent était arrivé avec ses amis chez Edouard de Tourmontray. Ils avaient pour projet de passer une année sabbatique au château de Cocherel, en qualité d'hôtes.

Directeur du grand restaurant parisien « La Poudrière », Marcel allait réaliser un rêve : vivre de l'esprit baroque, jouer de la musique, se costumer, souper devant un feu de cheminée, déguster les meilleurs vins !

Avec le propriétaire des lieux et sa sœur, Prisca de Barbizon, ils gravirent le grand escalier, traversèrent un long corridor obscur et entrèrent enfin dans la chambre qui lui était attribuée.

« Quel décor ! Me voici, enfin, dans le bon siècle ! Le privilège y a laissé sa griffe ! Et quel parfum ! On dirait que les monuments historiques ont une senteur ! Et que la cire d'abeille a momifié les âges ! » s'écria Marcel en faisant un geste sacerdotal avec un air de componction, comme transfiguré par ce décor XVIIème.

« Vous montrez beaucoup d’affliction pour pas grand-chose! Ici, ce n’est pas « Cocherel du Fou! », mais la maison de nos Aïeux ! Ce n’est pas une demeure où l’on vient faire le mariole ! Il n’y a pas si longtemps encore, vous étiez nos serviteurs et vous chauffiez nos lits avec une bassinoire les soirs d’hiver ! » dit Edouard, agacé.

Il avait envie de le mettre à la porte à coups de pied dans le derrière ! Il ne supportait déjà plus d’entendre « ce restaurateur » faire son cinéma ! Et ses amis de Tainguy ? Des parvenus qui se tutoyaient à tout-va entre époux ! La coupe était pleine !

JE DÉCOUVRE LE LIVRE


a-l-ombre-des-particules-en-fete

À l'ombre des Particules en fête

  de Jean-Louis Thoumazeau

Pour Vermehlia, la musique, c'était toute sa vie !
Très jeune, dès qu'elle se sentait agressée dans un lieu public par une mélodie que son oreille ne pouvait supporter, elle en voulait à la terre entière, elle devenait irascible, incontrôlable pendant quelques instants, puis oubliait tout la minute suivante.
Elle disait comme pour s'excuser, qu'elle avait parfois des tendances du syndrome de Gilles de la Tourette.
À dix-huit ans, elle avait réclamé à son père, médecin, "des soins! "
"Tu n'as rien !... Pas de soins, c'est ridicule! "
"Non, une thérapie !... Je veux être avec ceux qui, comme moi, souffrent de la décomposition musicale de mon temps !"
Enfin, il finit par céder et inscrivit sa fille unique à un groupe de parole dans une clinique parisienne.
À sa grande surprise, elle ne rencontra personne qui partageait les mêmes souffrances !
Décalée, extravagante, jolie au possible, un peu folle aussi, "Mehlia", fatiguée de ne pouvoir mener sa vie de musicienne à fond, cherche à mettre fin à son existence de claveciniste bridée. Elle réalise son rêve de se retirer avec des proches plutôt "baroques" dans un château, pour vivre les plaisirs de la vie du XVIIe siècle.
Cette France, qui ne peut avancer dans l'avenir qu'en marchant à reculons, fait partie de la biodiversité sociale; le jour où elle disparaîtra, les moqueurs publics perdront un nutriment essentiel pour vivre de leur art comme ces orang-outans victimes de la déforestation au profit de l'exploitation de l'huile de palme !

JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.