Jean-Philippe Mestre

Ma biographie

Auparavant grand reporter, éditorialiste et critique artistique au « Progrès de Lyon »


Edition : « L'après-midi de Twickenham », roman ( Ed. JC Lattès ) ; « Mots pour mots » chroniques ( Ed. Traboules ) ; « Un journal pour Romanoff », roman-feuilleton paru dans « Le Progrès » ; « Castelgandolfo 88 », théâtre ( Ed. Du Rocher ) ; « L'Élection », théâtre ( Librairie Théâtrale ).


Théâtre : « Le bonheur des esclaves », réalisation France Culture ; « Une petite mort privée », réalisation France-Culture ; « Castelgandolfo 88 - Jean-Paul II Antoine Vitez», création Théâtre La Bruyère Paris, plus d'une centaine de représentations à Paris, Avignon, Monaco... Co-auteur de « J-2 », Compagnie Sortie de Route, plus d'une centaine de représentations à Lyon, Avignon et dans toute la France.


XV d'Or du meilleur article sur le rugby de la presse française en 1986.

Mes publications

les-demoiselles-de-montgradal

Les Demoiselles de Montgradal

  de Jean-Philippe Mestre

En 1770, dans la province du Languedoc, un seigneur libertin, cynique et raisonneur, affronte la révolte des villageois, incarnée par des "demoiselles", rebelles qui agissent sous des déguisements féminins. La raison des Philosophes défie la pensée magique, le conformisme religieux, le souvenir des Cathares et d'antiques rites païens, dans le grand désordre de la société de l'Ancien Régime finissant.

Un juriste est assassiné, qui devait légitimer les prétentions du seigneur à étendre ses droits et ses terres  aux dépens de ses sujets.

Le lieutenant de gendarmerie, chevalier de Rayssac, mène l'enquête. Entre les complices des plaisirs volontiers sadiens du Vicomte de Montgradal et une société paysanne qui tolère de moins en moins l'absolutisme monarchique, passent et se débattent une aristocrate délaissée, son fils idéaliste et romantique, une apothicaire très sensuelle et un peu sorcière et sa fille, toute innocence et pureté, une Marquise libidineuse et fatale, un moine défroqué devenu brigand, un charpentier très politique, un galopin boiteux, une servante folle et un Blaireau criminel, mais malin... Dans un univers traversé par la violence des intérêts matériels, des passions extrêmes et des désirs les plus interdits, fermente la Révolution.

Dans laquelle, dix-neuf ans plus tard, se dénouera le drame.


Ce livre est un hommage au roman picaresque du XVIII° où, entre deux péripéties plus ou moins échevelées, on s'attable à l'auberge pour écouter d'étranges histoires...

JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.