Jordan E CORBEL

Ma biographie

Je suis issu d'une famille de gendarmes . Le premier d'entre eux est mon arrière grand-oncle paternel, gendarme à cheval à la fin du XIXème siècle, sa fiancée a dû apporter en dot la valeur de son cheval pour avoir l'autorisation de se marier . Car la gendarmerie c'est aussi ce là, une autorité paternelle qui donne son avis surtout, de la vie professionnelle à la vie privée de ses fonctionnaires.

J'ai vécu en Algérie et pourtant je n'ai jamais posé les pieds sur son sol . Mes seuls souvenirs du séjour Kabyle de ma famille sont ceux rapportés par mes aînés et quelques photos jaunies .

J'ai fait mes études d'histoire à Montpellier .

Après mes études, je suis entré dans l'administration, seul employeur disponible dans une contrée agricole exempte de travail à proposer à ses jeunes .

Mes obligations familiales achevées, je me suis autorisé à faire des séjours professionnels à l'étranger .






Mon portrait littéraire

Mes genres littéraires favoris

Romans contemporains , Romans historiques , BDs / mangas , Polar

Mes publications

retour-assassin-1

Retour assassin

  de Jordan E CORBEL

Octobre 1961, l'adjudant Gilbert Bernat vient d'arriver à la gendarmerie de Foix après avoir passé huit années en Algérie.
Un multi-homicide vient d'avoir lieu dans une ferme. L'adjudant et son service sont chargés de l'enquête.

Entre recherches et problèmes d'intégration, Gilbert ne va pas chômer.

Une enquête à l'ancienne, façon Hercule Poirot.

"Derrière le médecin , un autre homme grand, maigre, vêtu de gris, du chapeau aux chaussures. Le procureur ?

— Ah, voici le fameux algérien ! Alors adjudant, le climat de l'Ariège n'est pas trop dur ?

Apparemment tout Foix est au courant de mon arrivée se dit Bernat. Toutefois il ne laisse rien voir de sa réaction et répond :

— Bonjour monsieur le procureur, nous avons deux cadavres par ici et une mise en scène des plus surprenantes, même pour un algérien !

Le procureur entre et enlève son chapeau. Bernat ne sait s'il s'agit d'un signe de respect pour les personnes défuntes ou bien de surprise.

— Effectivement adjudant, la mise en scène est saisissante. Vous avez une idée de la façon dont ils ont été tués docteur ?"


JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

Les informations recueillies sont collectées et traitées, conformément à notre Charte Vie Privée, par Librinova, afin de vous communiquer notre newsletter.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de directives post-mortem et, pour des motifs légitimes, de suppression des informations à caractère personnel vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous adressant votre demande, à l’adresse suivante : cnil@librinova.com