Noëlle Baduraux

Ma biographie

Noelle Baduraux, née au Maroc, a passé son enfance et son adolescence sous le soleil de Marrakech. Boursière de la Fondation Fulbright, elle a effectué ses études supérieures en France et aux Etats-Unis. Elle est l'auteure de plusieurs recueils de nouvelles, tels Bateaux-Phares, Le Recul du Temps, Le Portique de Saint-Siméon...Forte de son bénévolat en milieu carcéral, elle nous initie, par son roman Les Petits Carreaux du Ciel, au quotidien des détenus pour le meilleur et pour le pire. 
Regarder les petits carreaux du ciel au-delà des barreaux. Contempler l'espérance. Ne pas baisser les yeux sur la prison. Toujours les lever au-delà de la geôle. Se dire que l'attente est un mal nécessaire du temps, qui vise à ralentir sa dynamique pour lui donner ensuite plus de force. L'attente est une composante du temps, de la durée...

Mon portrait littéraire

Mon livre favori

Les vagues

Mon auteur favori

Virginia Woolf

Mon héros / héroïne favori(te)

Le lieutenant Drogo

Le livre que j'aime offrir

Buzzati - Le désert des Tartares

Mes genres littéraires favoris

Littérature classique , Romans contemporains , Essais

Mes publications

les-petits-carreaux-du-ciel

Les Petits Carreaux du Ciel

  de Noëlle Baduraux

Non, dans les prisons, il n'y a pas que des monstres hargneux... Il y a aussi des détenus qui luttent pour garder honneur et dignité.

Pour preuve, ces quatre hommes que le destin a rapprochés alors qu'ils purgent une longue peine. Des innocents, peut-être ? Douze mètres carrés où l'ennemi n'est pas l'autre, mais le temps, inexorablement immobile. Où l'enfermement et l'inaction usent les hommes et étouffent les âmes.

Non, on ne deviendra pas des morts-vivants. On ne laissera pas s'éteindre la petite flamme de la vie intérieure. On s'épaulera pour survivre à la corrosion du temps. On respectera l'autre même au plus fort de sa dépression. Et même, on ne manquera pas une occasion de rire ensemble, l'humour étant un facteur capital de résistance aux vents contraires. On ne parle pas assez du courage de certains détenus confrontés à l'adversité carcérale.

Comment rendre la vie plus acceptable pour les détenus ? On a envie de suggérer un tri sélectif des personnes dans les maisons d'arrêt.            

JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

Les informations recueillies sont collectées et traitées, conformément à notre Charte Vie Privée, par Librinova, afin de vous communiquer notre newsletter.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de directives post-mortem et, pour des motifs légitimes, de suppression des informations à caractère personnel vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous adressant votre demande, à l’adresse suivante : cnil@librinova.com