Patrice Balson

Ma biographie

   Ancien élève de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, agrégé de Lettres Modernes, auteur d'une thèse de Littérature française réalisée sous la direction de Roland Barthes et consacrée à Louis-Ferdinand Céline, Patrice Balson a enseigné dans différents lycées parisiens entre 1976 et 2016.

Mes publications

un-beau-dimanche-revolutionnaire-1

Un beau dimanche révolutionnaire

  de Patrice Balson

"Le pilier humain" qu'ils appelaient ça autrefois les Japonais : Hitobashira. Pour construire quelque chose de solide qu'ils s'en servaient : des châteaux par exemple... ou bien des ponts... Pour que ça dure... Alors ils vous prenaient une personne comme ça : une femme le plus souvent. Et puis ils vous l'enterraient... tout au fond... dans les profondeurs... dans les fondations du château... Comme ça : vivante ! Pour que ça tienne bien... Pour être certains : le pilier humain ! Hitobashira !
La tradition barbare que vous direz sans doute ! La barbarie japonaise par le fait ! Et nous par contre alors bien sûr : la civilisation ! Le suprême degré ! Nos droits de l'Homme ! Nos "lumières" ! La France éclairant le monde ! 1789 ! Oui ! Oui ! Mais n'oubliez pas nos façons ! Nos constructions à nous ! Notre plus beau château : la République ! Ses fondations : tous les massacrés de septembre ! Louis XVI aussi : Hitobashira  ! Marie-Antoinette ! Et tous les autres... tous les oubliés... tous les fusillés de Carrier... tous les noyés de la Loire : notre "baignoire nationale"... les deux cent mille morts de la Vendée... Pas de quoi faire les malins ! Souvenez-vous ! Nos "piliers humains" ! Nous aussi !"

JE DÉCOUVRE LE LIVRE


une-vanite-1

Une Vanité

  de Patrice Balson

Quelques mois après la bataille de Nancy, le fou de Charles le Téméraire quitte la cour de Bourgogne pour s'établir à Bruges, où il se lie d'amitié avec Memling. Au soir de sa vie, le souvenir d'une conversation avec le peintre devant le Triptyque des Vanités lui inspire l'idée de faire revivre par l'écriture la figure du célèbre duc.

La personnalité du Téméraire est une énigme : fastueux dans le cérémonial mais austère dans son privé, fervent chrétien mais dur jusqu’à la férocité, grand seigneur épris de chevalerie mais prince félon, musicien accompli mais soldat brutal, le duc fascine et repousse à la fois. Que celui dont le règne fut un désastre ait si bien réussi à sa mort n'est pas la moindre de ses contradictions car c'est par elle qu'il entre dans la légende.

La démesure de ses rêves, ses tendances mégalomaniaques, les démons intérieurs qui le rongeaient, condamnaient le Téméraire à l'échec. Le récit suit les étapes de son effondrement sous le regard ironique et désenchanté du fou. Le fond du tableau est occupé par cet automne du moyen-âge au terme duquel, après avoir bien flamboyé, le monde féodal finit par tomber en cendres.

JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.