Philippe Chabi

Ma biographie

Né au Bénin (ex-Dahomey) en 1950, Philippe Chabi est tombé en poésie au cours de son enfance, avant d’étudier les sciences biologiques, les lettres modernes, et d’enseigner le français au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Gabon.

Adolescent, il se délectait à consigner tout discours agrémenté de proverbes truculents, d'anecdotes banales ou salaces, qu’il écoutait débiter ou qu’il entendait tenir, au milieu de sages érudits d'un autre âge.

Aussi transcrivait-il fidèlement cette littérature orale qu'ensuite il poétisait à grand renfort de tournures et de sonorités judicieusement triées et traitées. Telle est la genèse du recueil de poèmes Les Sueurs du Singe.

Désormais à la retraite, ses trente-quatre années d’enseignement et sa rencontre avec des milliers de lycéens originaires de tous pays d’Afrique francophone lui ont inspiré un nouveau projet qui concerne les innovations et fautes d’usage de la langue française en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

Mes publications

les-sueurs-du-singe

Les Sueurs du Singe

  de Philippe Chabi

Les Sueurs du singe est un recueil de poésies insanes et iconoclastes, révélateur de l'œuvre d'un adolescent qui — en dépit de sa négligence viscérale et de son penchant à procrastiner — a su conserver une vingtaine de cahiers de cent pages.

Ces trésors moisis, minés par une quarantaine d'années constituent comme un précieux gisement souventes fois prospecté et jamais exploité : quelque 864 poèmes composés ou en dilettante ou en « professionnel », entre 1965 et 1972.

Adolescent, l’auteur se délectait à consigner — de quelque dialecte qu'il procédât — tout discours agrémenté de proverbes truculents, d'anecdotes banales ou salaces, qu’il entendait tenir, au milieu de sages érudits d'un autre âge.

 Aussi transcrivait-il fidèlement cette littérature orale qu'ensuite il poétisait à grand renfort de tournures et de sonorités judicieusement triées et traitées. Ainsi est-il (peut-être) parvenu à la reconstitution d'un pan de la sagesse nago[1] du Bénin.


Probablement en raison d'une telle « alchimie » entre patrimoine culturel et liberté de forme littéraire, certains lecteurs de ce manuscrit aperçurent des analogies avec les récits de l’auteur nigérian Amos Tutuola, à savoir leurs credo philosophique et littéraire communs : cosmogonie yoruba/nago, liberté créative et créatrice, surnaturel et fantastique. 

[1] Les Nago sont une population vivant principalement au Bénin. Il existe une importante diaspora nago au Brésil.

JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

Les informations recueillies sont collectées et traitées, conformément à notre Charte Vie Privée, par Librinova, afin de vous communiquer notre newsletter.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de directives post-mortem et, pour des motifs légitimes, de suppression des informations à caractère personnel vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous adressant votre demande, à l’adresse suivante : cnil@librinova.com