Success Story n°1 : Les gens heureux lisent et boivent du café, d’Agnès Martin-Lugand

Vous en avez sans doute entendu parler, peut-être l’avez-vous déjà lu, Les gens heureux lisent et boivent du café n’est pas tout à fait le premier succès français autoédité (David Forrest est passé par là) mais Agnès Martin-Lugand est bien le premier auteur à signer un contrat papier après s’être autopublié en version numérique.

L’histoire fait rêver : l’auteur écrit un livre en 2010, l’envoie à des maisons d’édition sans recevoir de réponses positives. Elle a entendu parler de Kindle direct publishing, l’outil d’autoédition d’Amazon, et décide donc de se lancer seule. En 2012, elle commercialise son livre en version numérique à 2,99€ (0,89€ au lancement) et en vend 10 000 en quelques semaines! Un succès fulgurant. Intrigué par ce titre qui occupe depuis des semaines le top des ventes, l’éditeur Michel Lafon la contacte un jour via facebook en lui proposant un contrat d’édition papier qu’elle accepte. Son livre est aujourd’hui disponible aussi bien sur internet qu’en librairie et connaît un véritable succès.

Les histoires d’auteurs émergeant du jour au lendemain après avoir tenté d’être publié pendant des années font toujours rêver – JK Rowling la première. Du parcours d’Agnès Martin-Lugand, on peut retenir deux points intéressants :

• elle s’est faite aider dans l’écriture par un coach et a donc publié sur Amazon un livre travaillé et aboutit, ce qui a certainement contribué à son succès ;

• la diffusion sur le web de son livre peut aujourd’hui avoir un impact réel : les éditeurs surveillent de plus en plus internet à la recherche de la perle rare (dont ils ont parfois refusé le manuscrit quelques mois plus tôt !).

 

Alors, vous aussi ça vous fait rêver ? Prêts à vous lancer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition