Ecrire : le syndrome du 2ème chapitre

Connaissez-vous le syndrome du 2ème chapitre ? Il touche de nombreux aspirants écrivains !

 

Les symptômes sont les suivants : le « patient » a beaucoup d’imagination, plein d’histoires à raconter, des idées de concepts innovants de romans, voire des représentations précises de personnages ; ses tiroirs sont remplis d’ébauches de récits, de premiers chapitres, de description de personnages… Mais de roman complet, nulle trace : passé le 1er chapitre, c’est la panne d’inspiration !

 

La raison est simple : on croit, souvent quand on est jeune, qu’écrire est un don. Qu’Hugo, Zola, Camus, attendaient patiemment l’inspiration et se mettaient un beau jour à leur bureau pour écrire d’une traite un chef d’œuvre. Quelle erreur ! Hugo mit presque 20 ans à écrire Les Misérables. Quant à l’écriture de Madame Bovary, elle prit 5 ans à Gustave Flaubert. Le manuscrit du roman est consultable sur le site http://www.bovary.fr/  et on peut y voir les multiples ratures, corrections, ajouts réalisés par l’auteur durant ces années.

 

J’en viens à l’objet de ce billet : écrire demande du travail, beaucoup de travail. Mieux vaut donc avoir :

– du temps, et comme les journées ne durent que 24 heures et que, la plupart du temps, on ne peut se consacrer entièrement à l’écriture (il faut bien travailler !), il faut aussi…

– … de la motivation ! Car il y aura des moments d’absence d’inspiration, de creux, de stress. Bref, ce n’est pas simple tous les jours et la tentation d’abandonner peut être grande.

– Une vision de son récit, c’est à dire savoir – au moins à peu près – où on va. Se lancer directement dans un premier chapitre sans avoir d’idée de la suite est sans doute le meilleur moyen d’abandonner en cours de route. Vous pouvez par exemple : élaborer un plan, faire une liste des personnages et des liens qu’ils ont entre eux, écrire une biographie de vos personnages principaux… Par ailleurs, vous n’êtes en aucun cas obligé d’écrire « dans l’ordre » : commencez par le milieu ou par la fin si ça vous chante !

– Beaucoup d’humilité pour être capable de revenir sur ses écrits, de les relire avec un regard critique et de les corriger.

 

Vous n’êtes pas découragés ? Alors lancez-vous, car écrire c’est aussi une expérience incroyable, une source d’épanouissement, un dépassement de soi !

 

Et vous, comment écrivez-vous ? Avez-vous aussi des premiers chapitres plein les tiroirs ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition