La tentation du papier, la suprématie du numérique !


 

Quand nous avons créé Librinova il y a plus de 2 ans 1/2 maintenant, nous avions décidé de ne pas vendre de livre papier (hors exemplaires auteurs bien sûr) pour nous concentrer sur le numérique. Pourquoi ? Car nous avions la conviction – et nous l’avons toujours – que le livre numérique est LE bon outil pour se faire connaitre des lecteurs en dehors de son cercle quand on est un auteur indépendant.

 

Depuis nous avons évolué et rajouté des services liés à l’impression. Comme vous nous l’avez justement fait remarquer, certains de vos proches ne lisent qu’en papier. Nous avons donc créé le service de commercialisation du livre papier sur le site de Librinova. Et nous réfléchissons actuellement à élargir la diffusion des exemplaires imprimés à d’autres librairies.
Mais aujourd’hui, j’ai envie de vous faire l’éloge du numérique, car il est pour les auteurs autoédités le meilleur (et unique ?) moyen de percer ! Petit rappel des qualités d’un support parfois mal aimé !

 

Atout n°1 : Seul le numérique vous permet d’être en vente dans des centaines de librairies, partout dans le monde, à côté du dernier Marc Lévy et de Victor Hugo !

L’atout n°1 du livre numérique est sans conteste sa simplicité de diffusion. Quand il fallait autrefois imprimer des livres, les stocker, puis aller les déposer dans les quelques librairies qui acceptaient les auteurs sans éditeurs, on peut aujourd’hui (quand on est chez Librinova bien sûr 😉 ) commercialiser en quelques clics son livre sur des centaines de librairies, non seulement en France mais aussi en Europe et en Amérique du Nord.

 

Vos livres sont ensuite disponibles sur les sites libraires aux côtés des livres d’éditeurs, ce qui leur donne une visibilité qui aurait été inatteignable il y a quelques années encore. La conséquence directe : des millions de lecteurs potentiels peuvent voir votre ouvrage. La couverture et le résumé leur font envie ? Ils l’achètent !

 

Autre avantage : un fichier numérique est simple à envoyer à votre entourage, à des blogueurs ou booktubeurs… Bref, faire la promotion du livre devient plus simple et moins coûteux !

 

Atout n°2 : Vous allez vendre votre livre à d’autres lecteurs que votre mère / votre grand-père / vos amis

Mise en situation : vous avez autoédité votre livre en papier, on peut le commander en librairie. Vos proches se rendent donc chez leur libraire et commandent le livre. Vous êtes content, les ventes démarrent. Mais brusquement elles stoppent. Vous êtes alors déçu : où est passé le fameux cercle vertueux ?

 

En réalité, en librairie, la visibilité est réservée – et c’est compréhensible étant donné le rapport nombre de nouveautés / espace disponible en rayon – aux livres d’éditeurs. En tant qu’auteur autopublié, votre livre ne sera jamais sur une table. Le lecteur lambda qui flâne dans la librairie ne pourra donc pas tomber dessus par hasard.

 

Avec le numérique, tout change : votre livre est disponible et visible sur les sites aux côtés des autres livres et un lecteur peut donc tomber dessus par hasard, en tapant un mot-clé de recherche, en se promenant dans les catégories ou en suivant les recommandations d’un algorithme. En plus, si votre entourage achète votre livre en format numérique, il va automatiquement remonter dans le top des ventes, avoir plus de visibilité et donc conquérir de nouveaux lecteurs. Bref, un cercle vertueux qui vous donne la possibilité d’élargir votre lectorat bien au-delà de vos proches !

 

Atout n°3 : Les lecteurs de livres numériques sont ouverts à la nouveauté et sont de très gros lecteurs

Le dernier baromètre du livre numérique du SNE le montre : les lecteurs de livres numériques sont de gros lecteurs ! Ils lisent beaucoup, de tout, et sont prêts à découvrir un auteur inconnu pourvu que la couverture, le résumé et les commentaires de lecteurs leurs fassent envie. Le petit prix des livres numériques favorise évidemment l’achat d’impulsion par ces lecteurs avides de nouveautés et de découvertes. Ils sont donc beaucoup plus faciles à convaincre que les lecteurs « papier », qui ont tendance à acheter sur internet des livres d’auteurs ou d’éditeurs qu’ils connaissent déjà.

 

Ces lecteurs, grands habitués du web, ont aussi plus tendance à partager leur opinion et à laisser des commentaires. Encore un bon point pour eux… et pour vous !

 
Atout n°4 : Du numérique au papier, il n’y a qu’un pas !

Vous connaissez sans aucun doute Agnès Martin-Lugand ? Mais peut-être aussi Amélie Antoine, Marilyse Trécourt, Carène Ponte, Aurélie Valognes… Leur point commun ? Elles ont commencé par publier leur livre numérique en autoédition, ont vendu des milliers d’exemplaires et … ont signé un contrat d’édition avec des éditeurs prestigieux.
Sachez-le : les éditeurs suivent aujourd’hui de près le top des ventes de livres numériques et font confiance à des agents comme Librinova pour repérer leurs futurs auteurs. Chez Librinova, déjà 6 auteurs ont signé un contrat d’édition grâce au succès de leur livre numérique.

 

Alors convaincus ? J’espère ! Pour finir, un petit rappel des conseils pour séduire les lecteurs et vendre son livre numérique (les liens renvoient vers d’autres articles de blogs) :

  • Soignez votre couverture, votre titre et votre résumé, ce sont eux qui vont donner envie aux lecteurs !
  • Vos proches sont vos meilleurs ambassadeurs ! N’hésitez pas à leur demander d’acheter le livre numérique et de laisser un commentaire.
  • Choisissez le bon prix ! Ni trop bas (vous avez passé du temps à travailler sur ce livre) ni trop haut (le lecteur ne doit pas hésiter en voyant le prix si le livre lui fait envie).
  • Utilisez les réseaux sociaux pour vous faire connaitre.
  • Ecrivez votre prochain livre (plus on a de livres, plus on a de lecteurs !).

 
Et vive le numérique !

2 commentaires

Publié par jeanfrancoisjfmamoreau : le 1 mai 2016

Le contenu est tellement plus important que l’enveloppe mais seul le digital le véhicule d’un bout à l’autre de la Planète à la vitesse astronomique. VIVE L’EBOOK et LIBRONOVA!

Publié par boudhar : le 1 mars 2019

Bonjour je viens de réaliser ma première illustration pour enfants,.Des dessins à la gouache et quelques textes ,réalisés par mes soins.iI y a 16 pages 21×29,7.je souheterais le faire éditer.N’étant pas très compétente en informatique,est-il possible d’envoyer les manuscrits par courrier,Je vous remercie pour votre aide.Mireille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition