Revue de presse du vendredi: culture, ebook et procédé révolutionnaire

Revue de presse du vendredi: culture, ebook et procédé révolutionnaire
23/09/2016
Actualités littéraires

Nous commençons cette semaine avec les résultats d’une enquête réalisée par le Ministère de la Culture et de la Communication sur le rapport des français à la culture. L’étude, réalisée par sur un échantillon de personnes, cherche à dégager les grandes tendances actuelles pour définir précisément ce qui constitue ou nourrit la culture (quels arts, quels supports, quelles activités particulières…). À la question « Dites-moi ce que le mot culture évoque pour vous », 37% des interrogés ont répondu en évoquant le livre d’une façon ou d’une autre, montrant ainsi la place centrale qu’occupe toujours la littérature dans la culture et sa représentation.

Aujourd’hui encore l’ebook, comme l’ensemble des nouvelles technologies, est fréquemment présenté comme un danger pour les industries culturelles « traditionnelles ». Chez Librinova, nous pensons évidemment le contraire, et nous vous présentons cette semaine un article synthétique, limpide et précis pour vous en convaincre ! Les plus réticents trouveront notamment, entre autres, de bonnes raisons de croire à l’avenir de la littérature classique sur les supports numériques.

Enfin, nous terminons cette semaine avec un outil futuriste. La semaine dernière, le très renommé MIT de Boston présentait un procédé permettant de scanner et numériser n’importe quel ouvrage sans même avoir à l’ouvrir. Mais cette avancée révolutionnaire, reposant sur le rayonnement TeraHertz (qui parvient à capter les mots en utilisant les réactions différentes de l’encre et du papier ) est en fait… française ! En effet, dès 2009, des chercheurs de l’université Bordeaux I et du CNRS avaient déposé un brevet similaire, du nom de TeraBooks. Cette avancée significative continuera à être testée et développée plus précisément dans les trois prochaines années, avant d’envisager une éventuelle commercialisation et l’extension du procédé à d’autres usages.

Bon week-end !