Portrait de Mathieu Narbonnet, auteur de sa génération

Souvenez-vous, à l’automne dernier, nous avons organisé la première édition du Prix des Étoiles Librinova. À cette occasion, nous avions repéré parmi tous nos livres, 30 ans en théorie, le roman à la fois contemporain et plein d’humour publié par Mathieu Narbonnet. Libraire de profession, l’auteur nous raconte aujourd’hui son parcours littéraire :


Comment êtes-vous devenu auteur et depuis quand écrivez-vous ?

D’aussi loin que je me souvienne, jeune adolescent j’écrivais des courtes histoires inspirées des films d’horreur dont j’étais (et suis toujours) un grand amateur. Je partageais ces nouvelles avec mes camarades de classe. Le temps passant, je n’ai jamais cessé d’élaborer des récits dans ma tête, délaissant cependant l’écriture au profit d’une boulimie de lecture qui ne s’est, depuis lors, jamais interrompue. Car pour moi, avant d’écrire, il faut avant tout lire, lire et lire encore.

Des années plus tard, j’ai repris la plume. Noircissant des pages de poèmes, de ressentis, d’histoires personnelles ou d’ébauches d’intrigues (qui n’allaient jamais bien loin). Le revers de la médaille, si j’ose dire, quand on dévore les œuvres des auteurs qu’on admire, c’est qu’inévitablement, on se compare à eux,  on a alors l’impression qu’il nous est impossible d’exprimer ne serait qu’une idée cohérente à l’écrit. De part cette impression de n’avoir aucun « talent », je gardais mes écrits pour moi seul, bien cachés sur les pages de carnets.

Puis un jour, le déclic est arrivé. Libérant mon imagination, laissant couler les mots, sans retenue, sans barrière, je me suis lancé. Et face à l’étonnement de mon entourage, j’ai partagé mes écrits.

 

Quel mot vous définit le mieux ?

Curiosité.

 

Quelles sont vos sources d’inspiration ? 

La littérature en premier lieu. C’est une source inépuisable d’inspiration autant du point de vue des idées que de la construction narrative. Comme je le disais, avant d’écrire, il fait lire, se nourrir de ce que les autres ont créé et comment ils l’ont créé. C’est une sorte d’éducation, comme un jeune enfant observe le monde qui l’entoure pour en imiter les gestes, se les approprier et les posséder à son tour.

Le cinéma mais surtout l’univers des séries télé m’est aussi très inspirant, notamment du point de vue de la narration. J’ai d’ailleurs pensé 30 ans, en théorie comme une succession d’épisodes, chaque chapitre se suffisant à lui-même mais faisant aussi partie d’un tout.

Et simplement, le monde qui m’entoure. Si je ne suis pas un grand bavard, je suis un fin observateur et le quotidien est un terrain propice à faire germer les idées.

 

Quand et comment vous est venue l’idée d’écrire votre livre 30 ans en théorie ?

30 ans en théorie est venu à moi sans que je m’y attende en réalité. Un tournant de ma vie, un changement de décennie, ce retour de Saturne, comme je le mentionne dans mon roman. Je n’ai pas eu à chercher bien loin l’inspiration.

Je me suis dit : « Tu vas avoir 30 ans, où en es-tu ? » Et les mots ont coulé d’eux-mêmes. À l’origine, cela n’était pourtant pas un projet de roman. Seulement de petites brèves, de courts textes que je diffusais sur les réseaux sociaux et face à l’enthousiasme que cela a soulevé, 30 ans, en théorie est né.

 

Pouvez-vous me parler de votre expérience avec Librinova ?

Le monde de l’auto-édition m’était totalement inconnu.

J’ai longuement arpenté le net, lisant ça et là des textes d’auto-édités, découvrant des témoignages, des conseils. Libraire de métier, l’édition traditionnelle n’avait presque plus aucun secret pour moi, mais en tant qu’amoureux du livre et curieux de tout, je tenais à découvrir cette autre facette émergente de la diffusion du livre.

Librinova m’a alors été conseillé par Arnaud, modérateur de la plate forme d’écriture en ligne Scribay.

Après de multiples questions et de longs échanges par mail avec Charlotte, je me suis lancé dans l’aventure et je ne le regrette pas. La Team Librinova est très professionnelle, toujours disponible, compétente et surtout proche de ses auteurs.

 

Avez-vous un prochain livre ou projet en tête ?

Des projets et des idées, j’en ai sans cesse.

Je pose quelques mots sur une page pour ne pas les faire tomber dans l’oubli et je les laisse « mûrir ».

Je m’attelle cependant à un projet plus concret actuellement, entre la phase documentaire et les premières ébauches d’écriture.

Mais si je parviens à y mettre un point final en temps et en heure, il se pourrait bien que je le propose au concours Faits Divers de Librinova.

 

Portrait Chinois

Si vous étiez un écrivain célèbre, vous seriez

Le plus heureux du monde

Si vous étiez le personnage d’un roman, vous seriez

Tyler Durden

Si vous écriviez vos mémoires, le titre en serait

Il vécut heureux et n’eut aucun enfant (CQFD)

Si votre livre était adapté au cinéma, quel acteur voudriez-vous pour jouer le rôle de vos personnages ? 

Pour le narrateur de 30 ans, en théorie, j’imaginerais volontiers Ryan Kwanten (avec quelques années de moins), dans le rôle de Jill, Lena Dunham sans hésitation.

Si vous organisiez un dîner exceptionnel, qui seraient vos invités idéaux ? 

Pablo Neruda, Violeta Parra, Stephen Hawkins, Chuck Palahniuk, Charles Bukowski, Breat Easton Ellis et bien d’autres encore… Tant de personnes que j’admire pour leur talent, leur savoir et/ou leur manière d’envisager le monde qui nous entoure.

Retrouvez 30 ans en théorie sur librinova.com et sur tous les sites libraires !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !