Corriger un livre : quels sont les meilleurs correcteurs orthographiques et comment les utiliser ?

Votre livre peut reposer sur une intrigue remarquablement ficelée et un style hors du commun, si des fautes d’orthographe se glissent au fil des lignes, vos lecteurs ne passeront pas la première page. Se relire, se corriger, et proposer un livre sans faute d’orthographe est indispensable. Quels sont les meilleurs correcteurs orthographiques et comment les utiliser au mieux ? Faut-il faire appel aux services d’un professionnel de la correction ? Librinova fait le point pour vous. 

Les correcteurs orthographiques gratuits

De nombreux correcteurs d’orthographe gratuits existent, mais tous ne se valent pas. Tour d’horizon de quelques-uns des meilleurs logiciels de correction orthographique gratuits

 

Reverso

Aussi connu comme traducteurReverso s’avère être aussi performant en tant que correcteur orthographique. Cliquez sur l’onglet correcteur, puis copiez-collez votre texte avant de cliquer sur « vérifier ». Reverso corrige directement les mots erronés qui figurent alors en bleu dans votre texte. Les passages corrigés sont également soulignés, difficile de passer à côté donc. En outre, lorsque vous survolez les mots corrigés avec votre souris, une bulle apparaît pour vous expliquer quelle règle a été appliquéeÀ noter que le logiciel propose également une fonction dictionnaire et dictionnaire de synonymes. Un doute sur la conjugaison d’un verbe ? Entrez l’infinitif et Reverso vous propose sa conjugaison à tous les temps. Complet, ce correcteur gratuit propose aussi un rappel des règles de grammaire dans l’onglet du même nom.

 

Bonpatron.com

Bonpatron.com fonctionne sur le même principe que Reverso, une fois le texte à corriger copié-collé, il suffit de cliquer sur « Vérifier le texte ». Correcteur d’orthographe et de grammaire, Bonpatron surligne les fautes et vous explique vos erreurs lorsque vous survolez avec votre souris les mots à corrigerOn peut regretter que, bien que les erreurs soient expliquées et les règles rappelées, on ne bénéficie pas directement de la correction. À vous de vous corriger tout seul en vous basant sur les règles citées. Une version payante existe également, permettant d’augmenter le nombre de fonctionnalités et de faire des sauvegardes en ligne.

 

Scribens

Scribens propose lui aussi une partie gratuite et une partie Premium payanteL’ergonomie est très claire. Le fait que les mots erronés soient surlignés vous permet de comprendre aisément vos erreurs. Les mots inconnus sont en rouge et surlignés, et les fautes apparaissent en vert, surlignéeelles aussi. La solution exacte est proposée, et en plus vous bénéficiez d’une explication résumée, et de la règle complète si vous suivez le lien. Contrairement à la version gratuite, la version Premium offre notamment la possibilité de corriger jusqu’à 200 000 caractères d’un coup, et le plugin peut fonctionner directement sur Word et OpenOffice.

 

Les correcteurs orthographiques payants

Plus complets que leurs homologues gratuits, les correcteurs orthographiques payants s’avèrent être de redoutables chasseurs de fautes.

 

Le Robert correcteur : une valeur sûre

Parmi les logiciels de correction payant, Le Robert fait lui aussi figure de valeur sûre. Et pour cause, il se base sur huit dictionnaires et revendique pas moins de 250 000 définitions et 35 000 noms propres. On pourrait citer aussi ses 3 millions de synonymes ou ses 8 000 proverbes. L’autre force du Robert, c’est son interface agréable à prendre en main. Le logiciel est paramétrable avec de nombreux raccourcis clavier qui permettent un travail très efficace pour venir à bout de la moindre coquille. À noter que Librinova est partenaire avec Le Robert correcteur. 

 

Antidote : le correcteur de référence

Antidote se hisse sur la première marche du podium des logiciels de correction. La clé de son succès ? Il propose de nombreux outils tels que les analyses lexicographiques, des guides linguistiques pour la syntaxe, la grammaire, la ponctuation, le style ou encore la typologie. L’offre est donc très complète et l’utilisateur très bien guidé. C’est aussi ce qui fait la force de ce correcteur, il s’avère simple d’utilisation pour un usage basique mais très complet pour ceux qui veulent en faire un usage poussé. Un filtre de correction de style permet par exemple, en un seul clic, d’analyser le vocabulaire, les répétitions et les tournures. La finesse de son analyse permet ainsi de retravailler son style en profondeur (pléonasme, phrases trop longues, répétitions, verbes ternes, etc.). Le logiciel peut s’intégrer dans les logiciels de traitement de texte sous forme de menu directement dans la barre d’outils. 

À lire aussi À la chasse aux coquilles

 

Pour une correction optimale : faites appel à un professionnel

Malgré des logiciels de correction de plus en plus performants, rien ne remplace l’humain. Librinova propose deux types de prestations si vous souhaitez être accompagné dans votre projet littéraire

 

Se faire relire et corriger par un professionnel

Confier son livre à un professionnel pour une correction approfondie, c’est l’assurance de livrer un manuscrit sans faute d’orthographe. Librinova vous propose, parmi ses services éditoriaux, une relecture de vos ouvrages. Ce service permet de supprimer les coquilles oubliées en chemin, mais aussi les fautes d’orthographe, de grammaire et de syntaxe.

 

Bénéficier d’une correction approfondie et d’une réécriture

Vous pouvez opter pour une relecture et correction approfondies et vous reposer ainsi sur les compétences et l’expérience d’un correcteur professionnel. Il se chargera de traquer pour vous les fautes d’orthographe, de grammaire et de syntaxe. Mais ce service vous permet aussi d’avoir un coup de pouce supplémentaire en bénéficiant de conseils de réécriture. Plus qu’une simple correction, les modifications du correcteur vous aideront à gagner en fluidité, en qualité et en compréhension afin d’améliorer votre livre tout en respectant votre style.

 

Pour aller plus loin :

Exercer sa plume en participant à un atelier d’écriture 

Comment éviter l’angoisse de la page blanche ? 

Écrire : le syndrome du 2e chapitre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition