Prix littéraire Librinova : portrait de Laure Manel, marraine du prix des étoiles 2020

Pour la cinquième édition du Prix des étoiles Librinova, c’est l’autrice Laure Manel qui nous fait l’honneur de revêtir le costume de marraine et de nous accompagner dans la détection des talents de l’auto-édition. Portraitiste inspirée par la vie quotidienne, le couple et la famille, elle rencontre un immense succès depuis La Délicatesse du homard son roman qu’elle a d’abord auto-publié avant d’être repéré par un l’éditeur Michel Lafon. Ses romans suivants, La Mélancolie du kangourou, L’Ivresse des libellules et L’Embarras du choix confirmeront sa place dans le cœur des lecteurs. Son dernier roman, Le sourire des fées est disponible depuis le mois de juin 2020.

Pour vous, elle s’est prêtée au jeu du portrait littéraire et vous révèle ce qu’elle attend de cette expérience de marraine :

Comment êtes-vous devenue autrice et depuis quand écrivez-vous ?

J’aime écrire depuis « toujours ». A dix ans, j’écrivais des débuts de romans, et j’ai annoncé à ma mère que je voulais devenir écrivain. J’ai suivi un cursus littéraire, terminé par une Licence de lettres modernes, puis je suis devenue enseignante dans le premier degré. Pendant très longtemps, je n’ai plus vraiment écrit (en tout cas, plus de fiction ou de poésie). Et puis, en 2010, ma vie a un peu changé, et j’ai repris le stylo (ou plutôt, cette fois, le clavier). J’ai suivi un atelier d’écriture, participé à des concours de nouvelles, suivi une formation d’écriture de scénario. Je suis devenue écrivain public, tout en restant enseignante.  Et puis un jour, j’ai eu envie d’écrire « pour moi », de la fiction. J’ai repris un début de roman laissé dans un coin depuis plus de deux ans, et je me suis donné la fin de l’été 2014 pour le terminer. J’ai envoyé mon manuscrit à plusieurs maisons d’édition… sans succès. J’ai alors eu connaissance de l’autoédition numérique et j’ai publié Histoire d’@ sur la plateforme Kindle. C’était en juin 2015. C’est mon troisième roman, La Délicatesse du homard, qui m’a ouvert les portes de l’édition traditionnelle, puisque Michel Lafon m’a proposé de le publier. Mon rêve d’enfant s’était réalisé.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Je pourrais vous répondre en un mot : la VIE. Tout ce qui fait la vie, NOS vies. Les hauts, les bas, les petites joies, les grandes épreuves, les relations entre les gens, le couple, l’amour, la famille, la maladie, la mort… J’essaie d’être réaliste, dans mes romans. J’écoute, j’observe, je lis. Je fais l’éponge. Comme tous les écrivains, je crois !

Pouvez-vous nous raconter comment l’auto-édition vous a permis de changer de vie ?

Je dis parfois (pour rire) : « Le homard a changé ma vie ». C’est vrai. C’est ce roman, mon troisième, qui m’a permis d’accéder à un lectorat plus large (surtout avec sa parution en poche). C’est grâce à son succès que j’ai pu quitter l’Education nationale pour me consacrer à l’écriture, chose inouïe qui me paraissait impensable. L’autoédition a donc été un tremplin formidable, comme dans mes rêves les plus fous. Néanmoins, vous noterez que j’ai d’abord autopublié deux romans. Il n’est pas facile de se faire connaître, de « percer ». J’ai continué, sans me décourager et surtout pour le plaisir d’écrire et d’être lue. Un lecteur est un lecteur. Il ne faut en négliger aucun. Je suis partie de rien ! Ce qui veut bien dire que tout le monde a sa chance.

Pourquoi avoir accepté d’être la marraine du Prix des étoiles Librinova ?

Je sais que Librinova travaille pour les auteurs qui souhaitent un accompagnement dans ce monde (parfois obscur) de l’édition et propose un travail d’agent à leurs auteurs qui rencontrent le succès. Librinova a acquis une vraie crédibilité dans ce domaine et dans la recherche des talents de demain. Je sais qu’il existe des pépites autoéditées qui ne demandent qu’à être découvertes. Je suis donc honorée d’apporter ma petite pierre à l’édifice en intégrant l’équipe du jury pour ce Prix des étoiles. Je suis déjà curieuse de lire les textes des finalistes !

 

En tant que marraine, que pourriez-vous transmettre comme anecdotes ou conseils à nos auteurs débutants, qui hésitent peut-être à se lancer dans l’aventure de l’écriture et de l’auto-publication ?

Si vous avez l’envie d’écrire, foncez ! Quand on aime écrire, que ça brûle au fond de soi, il faut se laisser porter. Ne pas penser au jugement des autres, écrire pour soi. Se faire plaisir avant tout.

Pour la méthode, chacun la sienne. Mais quand vous « tenez » votre idée, votre intrigue, que vous avez bien fouillé la psychologie de vos personnages, allez-y ! D’un seul jet. Parfois il ne faut pas trop réfléchir. Viendra ensuite le temps de la relecture, de la réécriture. Faites lire votre texte à des personnes de confiance pour recueillir leurs impressions (éventuellement au moyen d’une grille de lecture). Ne vous contentez pas de ramasser des « C’est bien » (surtout s’il s’agit de votre entourage proche, peut-être pas forcément hyper objectif).

Une fois que votre roman est écrit, pourquoi en rester là ? Il lui faut des lecteurs. C’est là que l’autoédition peut être votre solution. Vous n’avez rien à perdre.

Mais avant de publier votre livre, il faut lui trouver une jolie couverture… et surtout s’assurer de la qualité du texte du point de vue de la syntaxe et de l’orthographe.

Qu’avez-vous envie de découvrir lors de votre lecture des manuscrits ?

J’ai envie d’être transportée ! D’être catapultée dans une histoire captivante servie par une écriture personnelle, avec des personnages construits. S’il y a des rebondissements et des surprises, c’est bien. Mais je peux très bien être séduite par une histoire intimiste où il ne se passe pas grand-chose, si le sujet est fort, si le style est poétique…  Bref : je suis ouverte à tout.

Avez-vous un message d’encouragement pour les participants ?

Bonne chance à tous et bravo d’avance, pour votre participation ! (Et si cette fois-ci n’est pas la bonne, persévérez, continuez à écrire avec plaisir, surtout… Qui sait ? Le succès arrivera peut-être plus tard)

 

Et si vous étiez le prochain coup de cœur de Laure Manel ? Rendez-vous sur librinova.com avant le 30 novembre 2020 pour participer au Prix des étoiles et tenter de remporter un contrat d’agent littéraire !

 

 

Pour aller plus loin :

Le Prix des étoiles Librinova 2020 fait briller les auteurs autoédités

 Prix des étoiles Librinova : ce qu’il ne faut pas oublier avant de publier votre livre

Auto-éditer un livre : les 5 clés du succès !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition