Auto-publication en ligne : pour quels auteurs ?

L’auto-publication en ligne a le vent en poupe. Certains écrivains délaissent le schéma traditionnel des maisons d’édition et font le choix de l’indépendance offerte par l’auto-édition. Qui sont ces auteurs ? Que viennent-ils chercher dans l’auto-publication ? Zoom sur les avantages de ce concept afin de dresser le profil de ces auteurs auto-édités.

Ceux qui veulent se donner la chance d’être repérés

Bien sûr, certains auteurs résilients se tournent vers l’auto-publication après avoir essuyé quelques échecs auprès des maisons d’édition traditionnelles. Ces dernières, inondées de manuscrits, peuvent parfois passer à côté de textes de qualité, le facteur chance prenant une place très importante.

L’auto-publication en ligne constitue ainsi une autre porte d’entrée vers les maisons classiques. Le texte, visible à tout moment en ligne, a en effet plus de chance d’être repéré que s’il s’était « noyé » dans une montagne de manuscrits. Toutefois, nombreux sont les auteurs à privilégier aujourd’hui ce mode de publication. Il convient donc de vous démarquer pour attirer l’œil des éditeurs, en indiquant notamment la durée de mise en ligne de l’ouvrage, des informations sur son succès, mais aussi en le mettant en avant sur les réseaux sociaux, par exemple.

Les succès sont au rendez-vous. En France, on peut citer l’exemple d’Agnès Martin-Lugand, avec son ouvrage Les gens heureux lisent et boivent du café. L’auteure a d’abord publié son texte en auto-édition, avant d’être repérée par la maison d’édition Michel Lafon. Résultat : son œuvre a surclassé Cinquante nuances de Grey sur un site d’e-commerce connu, durant quelques jours. D’ailleurs, E.L. James, l’auteure de Cinquante nuances de Grey, a elle aussi démarré par l’auto-publication.

Vous pouvez retrouver d’autres témoignages d’auteurs ayant choisi l’auto-publication avec Librinova, en vidéo.

Ceux qui font le choix de la liberté

L’auto-publication en ligne n’est pas seulement une solution de repli pour les auteurs n’ayant pas réussi à séduire les maisons traditionnelles. Il s’agit pour certains d’un véritable choix pour préserver leur indépendance et pour une plus grande liberté dans l’exercice de leur passion.

La liberté sur le contenu

La couverture, le titre, le ton ou encore l’âge des personnages principaux : l’auteur ne doit suivre aucune directive pour se fondre dans le moule, si ce n’est ses propres envies. L’écrivain peut laisser parler sa créativité sans barrière, en toute indépendance. Linda Gillard, auteure anglaise, affirmait il y a quelques années que grâce à l’auto-édition, « les lecteurs n’achètent pas un genre, ils achètent un auteur » 1.

La liberté sur le rythme

La rapidité de publication est aussi l’un des gros avantages de l’auto-édition d’un livre. Il est possible d’éditer son livre en quelques jours, alors que plusieurs mois voire une année entière sont parfois nécessaires en passant par des maisons d’édition traditionnelles.

Ainsi, l’auteur qui choisit l’auto-édition peut travailler à son rythme et publier son ouvrage dans les délais qu’il choisit lui-même, selon son propre planning. S’il met un point final à son roman de Noël en septembre ou en octobre, l’écrivain peut ainsi être en mesure de l’auto-éditer pour les fêtes de fin d’année. Un atout non négligeable.

Ceux qui préfèrent garder leurs droits d’auteurs

L’auto-publication en ligne permet aux écrivains de fixer leur prix, leur marge et de se verser les bénéfices nets générés par les ventes. De quoi profiter véritablement de leurs droits d’auteurs et d’être entièrement maîtres de la diffusion de leur livre. En outre, ils peuvent suivre en temps réel les ventes de leur livre, afin de réagir rapidement aux fluctuations du marché et d’adapter éventuellement leur promotion.

Ceux qui souhaitent gérer la promotion de leur livre

La promotion d’une auto-publication demande un effort important de la part de l’auteur, étant donné qu’il ne bénéficie pas du réseau et des contacts apportés par une maison d’édition classique. Néanmoins, certains auteurs apprécient justement ce point, voyant la possibilité de revenir aux valeurs de base que sont la proximité et l’échange avec leur communauté de lecteurs.

Gérer seul la promotion de son livre incite en effet l’écrivain à se rendre dans des salons littéraires, chez les libraires mais aussi à créer du lien avec son lectorat via les réseaux sociaux. Cette proximité permet de fidéliser le lectorat petit à petit… et pourquoi pas d’être repéré par les maisons d’édition traditionnelles. En effet, ces dernières sont sensibles aux auteurs bénéficiant déjà d’une base de lecteurs fidèles et d’une cible identifiée, connaissant ainsi leur potentiel en termes de ventes.

Finalement, l’auto-publication en ligne concerne un très grand nombre d’auteurs, à la recherche d’un lectorat fidèle, d’une certaine indépendance et d’un succès notable.

 

Pour aller plus loin :

Comment se faire connaître en tant qu’auteur autoédité ?

Comment créer une couverture de livre en 5 étapes ?

Comment faire un planning éditorial ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition