5 conseils pour promouvoir son livre gratuitement et le faire monter en tête des ventes par Julien Aime

5 conseils pour promouvoir son livre gratuitement et le faire monter en tête des ventes par Julien Aime
13/01/2021
Conseils pour vendre son livre

Julien Aime, auteur du bestseller auto-édité  Que ferais-tu si la vie te donnait une seconde chance ?  (classé dans le Top 10 Amazon l’an dernier), revient avec un nouveau roman Ma vie à t’attendre , une histoire d’amour qui entraîne le lecteur sur les traces d’une mystérieuse comédienne et d’un aide-soignant romantique entre Paris, Montréal et le festival de Cannes. À cette occasion, nous lui avons demandé ses conseils pour promouvoir ses ouvrages :

Promouvoir ses romans pour toucher un grand nombre de lecteurs n’est pas une chose aisée. Voici 5 conseils et actions qui m’ont permis de propulser mon roman Que ferais-tu si la vie te donnait une seconde chance ? en tête des classements Amazon, et de réussir le lancement de mon nouveau roman Ma vie à t’attendre, une histoire d’amour qui vous entraînera de Paris à Montréal, via le festival de Cannes. 

1/ Solliciter votre entourage pour faire de la publicité

L’écriture est un travail ingrat et solitaire. Pouvoir compter sur ses proches tout au long de ce processus est essentiel. Ils sont là dans tous les moments, quand on doute, qu’on n’avance pas, qu’on a envie d’abandonner… J’ai personnellement la chance d’avoir comme premières lectrices et supportrices ma mère et ma compagne. Elles sont là du premier mot jusqu’au point final. Elles commentent, critiquent, corrigent… Et elles sont en première ligne, avec ma famille et mes amis, pour promouvoir mon livre à sa sortie auprès de leurs amis, de leurs collègues et sur les réseaux sociaux. Si vos proches ne peuvent pas vous donner un coup de pouce pour faire la pub de votre roman (un partage sur Facebook ne leur coûte rien !), c’est qu’il est temps d’en changer ! L’entourage est ainsi le premier à initier l’effet boule de neige espéré.  

Pour la sortie de Que ferais-tu si la vie te donnait une seconde chance ? , j’ai ainsi organisé une soirée de lancement dans le bar de l’ami d’un ami qui en avait entendu parlersur Facebook : nous étions quarante, tous les autres clients voulaient en savoir plus sur mon roman ! La soirée a fini en séance de dédicace géante ! Vivement le déconfinement pour réitérer l’événement avec Ma vie à t’attendre. 

 

2/ Parler de votre roman sur les réseaux sociaux et construire une communauté de lecteurs

Aujourd’hui, un auteur autoédité, qui plus est inconnu, est obligé d’être présent sur les réseaux sociaux. Encore plus avec le confinement. C’est le seul moyen de garder contact avec ses lecteurs. J’ai la chance d’être suivi par plus de 5000 followers engagés sur Facebook et Instagram. Construire une communauté prend du temps et il vous faudra de la patience pour nouer une relation durable, presque intime avec vos followers. Je partage avec eux mon quotidien d’auteur, je leur offre des extraits, je fais des lectures, des live… Je leur demande aussi leur avis pour le choix du titre et de la couverture. Ils suivent vraiment toutes les étapes de mon écriture. Et ils sont là pour partager mes doutes et mes espoirs. Ça fait vraiment chaud au cœur de lire leurs messages, de recevoir leurs encouragements, de lire leur impatience et le plaisir qu’ils éprouvent à lire mes romans. Je réponds à tous, et je partage avec sincérité et authenticité. C’est la clé je pense. 

Je conseille également de rejoindre des groupes Facebook réservés aux auteurs et lecteurs. Ce sont de bons espaces de discussion et de partage généralement bienveillants. Chaque auteur partage des textes, des extraits, demande des conseils… J’ai ainsi rencontré d’autres écrivains que j’ai par la suite interviewés pour ma série YouTube « Conseils d’écriture ». 

3/ Contacter des influenceurs pour obtenir des chroniques gratuites sur leurs blogs et réseaux sociaux

Vous pouvez aussi contacter des bloggeurs et influenceurs littéraires. Certains sont suivis par plusieurs dizaines de milliers de followers sur Youtube, Instagram ou Facebook. Ils ont chacun leur niche, leur domaine : la romance, le polar, la fantasy… Allez sur les hashtags réservés à la #lecture comme #bookstagramfrance ou #instalecture pour découvrir ceux qui vous correspondent. Et envoyez-leur un message privé  pour leur parler de votre livre. Les influenceurs les plus connus seront parfois inaccessibles (ils travaillent déjà avec les plus grandes maisons d’édition), mais les plus petits, les plus « niches » se feront un plaisir de vous répondre et de chroniquer votre roman gratuitement contre un ou deux exemplaires et une dédicace ! Avoir une critique positive sur un blog ou un compte instagram suivi par plusieurs centaines ou milliers de personnes est très gratifiant et apporte un vrai coup de projecteur sur votre œuvre, même si les retombées en termes de vente sont compliquées à estimer. J’ai ainsi eu de nombreuses chroniques pour ma comédie sur la retraite « Les Grandes vacances » dont j’ai réutilisé les meilleurs passages pour sa promotion. 

4/ Contacter les médias pour obtenir des articles et toucher le plus grand monde

Quand on est inconnu, il est quasiment impossible d’avoir des retombées dans la presse nationale. Mais la presse quotidienne régionale est souvent ouverte à la promotion d’auteurs du cru. Il faut aussi penser à contacter sa mairie pour obtenir une interview ou un encart dans le magazine de sa ville. Ma ville de Courbevoie m’a ainsi invité l’an dernier lors de son festival Les Mots Libres et a chroniqué mon roman « Que ferais-tu si la vie te donnait une Seconde Chance » dans son magazine tiré à 50 000 exemplaires. Et la ville de mon enfance Asnières sort mon portrait dans son magazine de janvier 2021 tiré à 45000 exemplaires… Qui ne tente rien n’a rien ! 

5/ Faire des dédicaces pour aller rencontrer les lecteurs

L’an dernierj’ai eu la chance d’être accueilli par des libraires pour rencontrer mes lecteurs mais aussi des gens qui ne me connaissent pas. C’est un passage obligé pour se faire connaître et apprendre à « pitcher » son roman : je peux vous dire que c’est un sacré exercice que de parler de son roman en quelques secondes à des gens venus chercher le dernier best-seller de X ou Y ! 

Pour finir, il faut croire en son romanet le défendre tout le temps, comme un père ou une mère défend son enfant !   

Alors allez-y, oubliez que vous n’avez (presque) aucune chance qu’il devienne un bestseller et foncez comme si votre vie en dépendait ! Et soyez déjà fier du travail accompli ! Votre livre existe et c’est déjà beau ! 

Julien Aime

 

Pour aller plus loin :

→ Comment mobiliser son réseau pour faire connaître son livre selon l’autrice Valérie Van Oost ?

→ Comment obtenir des avis et les réutiliser pour faire sa promotion ?

→ Promouvoir son livre grâce à Instagram