Portrait de Christophe Schriber, auteur d’un thriller auto-édité

Originaire de Suisse, Christophe Schriber a commencé à écrire d’abord par envie de faire rire puis, après un grave accident de la route, par nécessité. Son premier roman Saboteur paraît au début des années 2000 et est aujourd’hui considéré comme un best-seller suisse (une réédition est prévue en 2021). Après plusieurs années consacrées à d’autres activités et notamment l’écriture de scénarios, il est cette fois inspiré par un thriller haletant qu’il intitule Charlie va bien, ne t’inquiète pas. Début 2020 il choisit de l’autoéditer avec Librinova et près d’un an plus tard, ce sont plus de 3500 lecteurs qui ont été emportés par sa plume. Il se confie aujourd’hui sur cette aventure et ses inspirations :  

 

Comment êtes-vous devenu auteur et depuis quand écrivez-vous ? 

J’ai commencé à écrire des sketches pour faire rire, on appellerait cela du Stand-up. J’ai cependant très vite vu les limites de cet exercice. Ainsi, comme j’avais envie de développer davantage, je suis passé au roman. J’ai aussi pondu plusieurs scénarios, mais les contraintes sont telles que je suis revenu au roman, décidément la forme qui me convient le plus, où je me sens le plus libre. Tout y est possible.

Quel mot vous définit le mieux ?
Enthousiaste et libre, ça fait deux  😉

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Les gens, les parcours de vie, les voyages, la nature, les romans.

Quand et comment vous est venue l’idée d’écrire votre livre Charlie va bien, ne t’inquiète pas  ?
Après une période difficile où je n’avais pas pu écrire beaucoup, je m’amusais à créer des personnages quand soudain j’ai développé Louise. Oui, ce n’était pas le personnage principal qui m’intéressait, c’était l’autre, celui qui déclenchait tout chez le héros. Je suis fasciné par ces personnes qui ont des doubles vies. On se sait jamais, et j’espère qu’on ne saura jamais, ce qu’il y a dans la tête des gens. C’est notre dernier espace de liberté absolue.  

 

 

Avez-vous un prochain livre ou projet en tête ?
J’en ai plusieurs, dont un thriller dont les personnages me plaisent beaucoup. Ainsi qu’un roman jamais terminé que j’ai relu récemment et qui m’a emballé. Je l’aime d’autant plus que les personnages principaux sont deux femmes.  

 

Portrait chinois

 

Si vous étiez un écrivain célèbre, vous seriez :  

John Steinbeck, pour sa liberté intérieure.
 

Si vous étiez le personnage d’un roman, vous seriez : 

Aléxandros Panagoulis, le héros de « Un Homme » d’Oriana Fallaci, pour vivre sans limites !
 

Si vous écriviez vos mémoires, le titre en serait :  

Libre avant tout 

 

Si vos livres étaient adaptés au cinéma, quel acteur voudriez-vous pour jouer le rôle de vos personnages ?  

Alec Baldwin quand il avait 45 ans et Kate Blanchett ou Scarlett Johansson.  

 

Si vous organisiez un dîner exceptionnel, qui seraient vos invités idéaux ?  

Mes amies et amis, ainsi que Kristine Scott Thomas, Guillaume Canet, Irvin Yalom, Freud, André Dussolier, Obama, Benoît Poelvoorde, Scarlett Johansson, Vaclav Havel, Auguste (le premier empereur romain), Mike Horn, Coluche, Billy Joël, Bruce Springsteen, Michel Houellebecq (pour qu’il mette un peu l’ambiance), Sophie Marceau, Bourvil, et Jésus pour lui demander ce qu’il pense du christianisme. 

 

Pour aller plus loin : 

Le Programme Agent littéraire : tremplin vers l’édition traditionnelle

Comment publier un livre sur internet en auto-édition ?

Pourquoi l’auto-édition d’un livre avec Librinova est-elle payante ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition