Témoignage de Laure, bêta lectrice pour les auteurs Librinova

Témoignage de Laure, bêta lectrice pour les auteurs Librinova
23/04/2021
Interviews

Pour ce troisième épisode de notre série sur les partenaires de Librinova, nous sommes allés à la rencontre de Laure, qui propose des bêta-lectures constructives et encourageantes pour les auteurs de fiction !

Quand avez-vous lancé/créé la Bêta-Lectrice ?

J’ai eu l’idée de ce projet en 2016 et j’ai eu mes premiers clients en 2017. C’était d’abord une activité complémentaire à mon activité professionnelle salariée qui me permettait de m’évader un peu du quotidien ! Aujourd’hui, après plusieurs formations, cette activité a pratiquement pris le pas sur mon activité d’origine dans la gestion.

Qu’est-ce qu’une beta-lecture selon vous ?

Pour moi, une bêta-lecture, c’est la lecture attentive d’une histoire, en veillant à rester dans la peau d’une lectrice (et pas d’un correcteur, ni d’une éditrice). C’est un retour précis de l’impact du texte sur le lecteur, pour que l’autrice puisse ajuster son texte pour s’assurer d’obtenir l’effet recherché.

En quoi s’aider de bêta-lecteurs être utile/important pour un auteur ?

Je pense que s’aider de bêta-lecteurs permet à l’auteur de prendre du recul sur son histoire et de retrouver de l’énergie et de la motivation pour finaliser son histoire. Plus précisément, l’autrice peut identifier si les indices qu’elle a laissés dans son texte sont perçus par la lectrice, si les révélations sont comprises ou déjà devinées depuis longtemps, si ses personnages sont aussi attachants, touchants ou effrayants qu’elle le souhaite. La bêta-lecture permet aussi d’identifier les passages qui sortent la lectrice de son expérience de lecture, car il y a une incohérence par exemple, ou car il manque des informations qui semblent évidentes à l’auteur mais qui ne sont pas données au lecteur.

 

Quel est le livre que vous avez bêta-lu et dont vous vous souvenez le plus ?

Je me souviens d’un livre de fantasy en plusieurs tomes, qui avait dû demander des années de construction de l’univers narratif. Tout était très travaillé et finalisé au point que j’en oubliais de prendre des notes en le lisant ! Et l’autrice m’a confiée que j’étais sa toute première lectrice et qu’elle ne parlait pas de ce projet autour d’elle. J’ai trouvé incroyable d’entrer dans son univers de cette manière et de penser qu’il y a des histoires fascinantes cachées dans les ordinateurs de nombreuses personnes. C’est pour ça que j’adore ce que je fais !

À votre avis, quelles sont les 3 choses les + importantes dans un manuscrit pour toucher des lecteurs ?

Pour moi, la première chose, c’est la clarté. Même si ça parait simple et pas très glamour, quand on lit, on veut comprendre avec facilité ce qu’il se passe, où on est, qui est là et pourquoi les personnages font ce qu’ils font. Ce n’est pas toujours le cas ! Souvent, des informations évidentes pour l’auteur restent dans sa tête et l’impact émotionnel est dilué.
Ensuite, je dirais qu’il faut des personnages avec des failles, qui font des erreurs. Un personnage parfait n’est pas touchant. Mais si un personnage fait des erreurs, a un défaut et essaie de faire mieux, alors on a envie de suivre son parcours.
Enfin, il me semble que ce qui rend touchante une histoire, c’est quand on sent que l’autrice y a mis un peu de ce qu’elle connait, que ce soit dans un univers narratif, une situation ou un personnage. L’émotion passe alors plus facilement.

Un mot du partenariat avec Librinova ?

Avec Librinova, nous avons créé une offre clé-en-main qui permet aux auteurs de découvrir la bêta-lecture : cette prestation a un prix fixe et concerne des extraits de texte de 20 000 mots, soit une cinquantaine de pages. Je pense que la bêta-lecture est particulièrement pertinente pour les auteurs auto-édités et je suis ravie d’avoir rejoint Librinova avec cette offre.

Vous souhaitez bénéficier de l’expertise de Laure et avoir le retour précis et enthousiaste sur l’impact de votre texte sur une lectrice ? Découvrez notre service de bêta lecture.

 

Pour aller plus loin :

Comment retravailler un livre après des retours de lecture selon Marjorie Tixier, auteure à succès ?

Pourquoi faire appel à un bêta lecteur professionnel ?

À qui faire lire son livre avant d’essayer de le publier et pourquoi ?