Portrait de Myriam Bellecour, autrice auto-éditée surprenante et passionnée

Portrait de Myriam Bellecour, autrice auto-éditée surprenante et passionnée
15/10/2021
Communauté librinova

Myriam Bellecour exerce une profession juridique mais aime depuis toujours inventer des histoires inspirées de son quotidien. Soucieuse de faire passer à chacun de ses lecteurs un moment de détente, elle emploie un ton léger et drôle dans tous ses récits. En 2020, elle a auto-publié Marguerite Pivoine, un conte de fées moderne, facétieux et optimiste. En 2021, elle choisit également l’auto-édition façon Librinova pour publier Cent ans à deux, le récit d’un duo de femmes haut en couleurs. Le succès est au rendez-vous ! Plus de 2000 lecteurs se sont déjà plongés dans l’univers coloré et audacieux de l’autrice, ce qui lui permet d’intégrer le Programme agent littéraire de Librinova et de toucher de près son rêve de trouver un éditeur.

Nous sommes allés à la rencontre de Myriam, autrice à l’imagination débordante, qui fait du bien !

 

Comment êtes-vous devenue auteur et depuis quand écrivez-vous ?

Mon rêve d’enfant était d’écrire un livre. Etudiante, j’ai commencé par des études de lettres en hypokhâgne, avant de bifurquer vers le droit et j’ai été happée par ma vie professionnelle d’avocate. J’ai ensuite renoué avec mon goût pour les histoires en inventant de très nombreux récits pour mes enfants. A cette époque, j’ai écrit un conte de Noël pour enfants, refusé par les trois ou quatre maisons d’édition auxquelles je l’ai envoyé. Une dizaine d’années plus tard, j’ai repris la plume pour écrire des nouvelles et j’ai auto-publié en 2014 et 2015 deux recueils inspirés d’un quotidien familial et parisien. En 2017, mon premier roman, Vite, ma retraite ! a été publié aux éditions Gaïa. Depuis je n’ai plus cessé d’écrire.
J’ai auto-publié trois romans (Tout ça pour des bonbons, Marguerite Pivoine et Cent ans à deux), écrit une pièce de théâtre (La valise de la Riviera) ainsi qu’un nouveau conte pour enfants (Le troll qui venait du froid).

Quel mot vous définit le mieux ?

Dynamique.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Le quotidien.

Quand et comment vous est venue l’idée d’écrire votre livre Cent ans à deux ?

Au retour d’un voyage à Minorque en 2019. Après avoir visité un musée situé dans un superbe palais, ayant appartenu à l’une des grandes familles commerçantes de Minorque, j’avais décidé de m’en inspirer pour écrire un roman historique. Finalement, la famille Oliver du 18ème siècle a été remplacée par Iris et Valentine, deux jumelles bien ancrées dans le 21ème siècle et Minorque n’a servi que de prétexte à un quiproquo de départ !

Pourquoi avoir choisi de l’auto-éditer ?

Mon manuscrit a été refusé par les maisons d’édition auxquelles je l’ai envoyé. J’avais envie de lui donner une existence alors je me suis tournée vers d’autres formes d’édition.

Comment avez-vous connu Librinova ?

L’une des maisons d’édition qui a refusé mon manuscrit m’a suggéré la plateforme Librinova que je ne connaissais pas et qui est une très belle découverte.

Avez-vous un prochain livre ou projet en tête ?

Bien sûr ! Le suivant est quasiment prêt à être auto-édité sur Librinova et celui d’après déjà commencé. Aujourd’hui je n’imagine plus ne pas avoir un livre en cours d’écriture, c’est devenu essentiel pour moi.

 

Portrait chinois

Si vous étiez un écrivain célèbre, vous seriez :
Jane Austen.

Si vous étiez le personnage d’un roman, vous seriez :
Hermione Granger.

Si vous écriviez vos mémoires, le titre en serait :
Une vie bien remplie !

Si vos livres étaient adaptés au cinéma, quel acteur voudriez-vous pour jouer le rôle de vos personnages ?
Florence Foresti.

Si vous organisiez un dîner exceptionnel, qui seraient vos invités idéaux ?
Mes proches et les chanteurs que j’apprécie. Ce serait un dîner musical !

 

Pour aller plus loin :

Comment soutenir un auteur dans l’écriture de son livre ?

Faire de l’écriture son métier : pourquoi pas vous ? Par Emilie Vila 

Comment écrire un livre : conseils et astuces