Privés d'avenir

de Christophe Jardet

  11 Commentaires  

Privés d'avenir

Le 8 août 2012, Renaud décède au terme d’une agonie de trente-huit jours.
Atteint d’une malformation cardiaque qui touche 1 à 2 % de la population française, le fils de l’auteur était entré à l’hôpital en chantant pour ...

En lire plus

Le 8 août 2012, Renaud décède au terme d’une agonie de trente-huit jours.
Atteint d’une malformation cardiaque qui touche 1 à 2 % de la population française, le fils de l’auteur était entré à l’hôpital en chantant pour subir une intervention chirurgicale que le corps médical qualifiait de bénigne. Concours de circonstances et maladresses conduiront à la mort de ce garçon de vingt ans, sportif et amoureux de la vie. Son père, fou de douleur, engage alors un combat pour comprendre comment et pourquoi des enchaînements dramatiques ont plongé toute une famille dans la plus cruelle des injustices.

Faire éclater la vérité et mettre les acteurs de ce drame face à leurs responsabilités vont s’avérer une tâche titanesque pour un homme seul. 

(−) Réduire

11 Commentaires

Publié par netjn4 : le 26/10/2016

Le sujet n'est pas facile, mais, au fil des rebondissements on se laisse prendre au jeu, à dévorer d'urgence ! un témoignage invraisemblable !

Publié par pm5zg5 : le 26/10/2016

Renaud me manque.. mon ancien entraîneur me manque.. j'aimerai qu'il voit les progrès que j'ai pu faire au foot et où j'en suis rendue, je sais qu'il serai fier de moi.. j'étais la 1ere fille dans une équipe de gars qu'il entraînait, il a su faire ce qu'il fallait, je le considérai comme un grand frère. J'ai hate de lire le livre, et je sens que les larmes vont revenir.

Publié par gigidebuges : le 27/10/2016

Comment survivre à la mort de son enfant ??? 8 ans après le décès de notre Julie, la douleur est toujours là. Nous comprenons donc, sans peine, la tienne. La lecture de ton livre sera dure , pleine de souffrance, mais nous le lirons . Ghislaine et Sylvain

Publié par k0uewu : le 30/10/2016

Pour toi Christophe ce livre était très important, moi qui te connais bien je sais que tu as beaucoup souffert quand Renaud nous à quitter il resteras à jamais dans nos cœur. La lecture de ton livre sera difficile mais je le lirais en mémoire à Renaud. Chantal

Publié par jeanclaude : le 03/11/2016

Bonjour Christophe, j'ai lu avec beaucoup d'intérêt ton livre. Je te félicite il est bien construit. nul ne peut apaiser ta douleur . Comme je le disais au Grand père de Renaud comment être heureux quand ceux que nous aimons sont dans la peine. A bientôt de te voir. Jean Claude un ami fidèle

Publié par pepouf : le 16/11/2016

J'ai été touché par le combat de ce père qui cherche à connaître à tout prix la verité sur le décés de son fils. Au-delà de la douleur que nul ne peut imaginer, l'auteur fait preuve d'un immeuse courage et peut être aussi d'un peu de folie pour aller jusqu 'au bout de son combat contre une administration hospitalière froide et parfois cinique. Victor Hugo a dit "Une idée fixe aboutit à la folie ou à l'héroïsme.” Pour ma part, je classe l'auteur dans la 2nd catégorie : celle de l'héroïsme. CV-

Publié par sgp8u3 : le 20/11/2016

Histoire très bien écrite. Touchante, réaliste face à ce combat courageux

Publié par jennifersoleil : le 24/11/2016

je connais cette famille formidable , et oui détruite par se drame. Bravo Christophe pour ton livre tu tes battu comme un lion pour lui et pour q

Publié par jennifersoleil : le 24/11/2016

je connais cette famille formidable , et oui détruite par se drame. Bravo Christophe pour ton livre tu tes battu comme un lion pour lui et pour Mel une jeune fille formidable .toi et ta fille vous vous éte battu pour lui et continuer a vivre avec la douleur ils vous a fallu un énorme courage. ont pense fort a vous et ont vous aime . je conseille se livre a tout le monde très poignant et bien écrit.

Publié par svfrp5 : le 28/01/2017

Beau témoignage, j'aurai une observation à faire malgré toute la douleur dont les parents souffrent. Je ne pense pas que le chirurgien a tué Renaud, je pense que devant la complexité de l'opération, il a certainement dû faire le maximum pour laisser la vie à un jeune homme de 20 ans, acharnement qu'il n'aurait peut être pas eu pour une personne âgée. Pour ma part j'aurai plus tôt rejeter la faute sur les spécialistes qui ont suivit Renaud et qui n'ont pas été capable de diagnostiquer une unicuspidie, mais une bicuspidie l'opération n'aurait certainement pas été la même.

Publié par aude-rogissart : le 19/02/2018

De nombreux mois à avoir ce livre entre les mains sans avoir la force de m'y confronter jusqu'à maintenant... Le récit d'un papa prêt à tout pour la vérité, et que je soutiens totalement... Merci Christophe, pour toute cette vérité délivrée à chacun, et surtout, de nous permettre de garder le souvenir de Renaud... Récit poignant !

Logo étoile

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

Les informations recueillies sont collectées et traitées, conformément à notre Charte Vie Privée, par Librinova, afin de vous communiquer notre newsletter.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de directives post-mortem et, pour des motifs légitimes, de suppression des informations à caractère personnel vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous adressant votre demande, à l’adresse suivante : cnil@librinova.com