Le Roi-Corbeau

de E.K. De Riz

  10 Commentaires  

Le Roi-Corbeau


« La Mémoire de nos Pères est morte quelque part sous les ruines de la civilisation humaine ; ensevelie sous les gravas des villes, des cendres et des corps de ceux qui ne purent échapper à l'effondrement du monde. »

La Nuit Nucléaire a englouti le Monde, il y a longtemps. Hormis une poignée ...

En lire plus


« La Mémoire de nos Pères est morte quelque part sous les ruines de la civilisation humaine ; ensevelie sous les gravas des villes, des cendres et des corps de ceux qui ne purent échapper à l'effondrement du monde. »

La Nuit Nucléaire a englouti le Monde, il y a longtemps. Hormis une poignée de survivants regroupés dans l'ancienne ville de Portland, Oregon, il n'existe plus rien, de l'autre côté du Brouillard. Un homme seul arpente les rues de la cité morte, flanqué de deux oiseaux aux ailes noires.

« Il déposera le corps à l'endroit habituel.
Puis il rejoindra ses semblables au détour d'un hangar vibrant de musique et de cris.
Les survivants à la destruction de la race humaine dont il fait partie.
Ceux qui le connaissent sous le nom de Roi Corbeau. »


Mercenaire, tueur froid et implacable au service des Éminences Grises de la Citadelle, le Roi-Corbeau rêve pourtant d'un Monde par-delà les Murailles, un Monde de bleu et de rocaille, loin de la grisaille ; l'Océan des Anciens Temps, infini et envoûtant.
Un jour, surgis de derrière le Brouillard, deux Enfants de la Mer croisent sa route dans les ténèbres. Et le Monde devint plus grand.



 

(−) Réduire

10 Commentaires

Publié par nicolaspaillou : le 03/03/2017

Magnifique, pour avoir suivi l'écriture de bout en bout, c'est un chef d'oeuvre! Oui oui !

Publié par aliceg : le 03/03/2017

Une très belle histoire, portée par une écriture incisive et poignante, un soucis du détail et un rythme incroyable. Le héros anti-héros est aussi bouleversant que son parcours, j'ai adoré les seconds rôles dépeints comme si on les connaissait depuis toujours, et la réflexion derrière la romance est particulièrement bien amenée. Un travail magistral ! Félicitations !

Publié par libellules : le 05/03/2017

j'ai été happée dans un tourbillon d'une violence intellectuelle inouie, acharnée mais rythmée avec talent par une écriture prodigieuse et poétique. J'ai appris au fil des pages à aimer et à respecter le Roi Corbeau dans toute sa complexité et saluer enfin cet ouvrage exceptionnel.

Publié par milabwk : le 06/03/2017

C'est surprenant...Exaltant tant le rythme est soutenu...Tellement de poésie dans cette écriture...

Publié par basilic : le 06/03/2017

C'est une histoire sous une plume poétique incroyablement noire, violente, dérangeante mais ponctuée d'amour et d' une jolie couleur bleu. la lecture de cet ouvrage nous amène à une réflexion sur notre sensibilité d'humain et notre capacité à tout détruire ou tout reconstruire. Bravo...

Publié par gaelle30 : le 22/03/2017

Une histoire qui vous prend aux tripes, avec des personnages qui vous rendent accrocs et avides de connaître la suite, difficile de ne pas lire le livre d'une traite grâce à l'auteur qui a vraiment une belle plume fluide et claire, on a l'impression d'être aux côtés des personnages et de les connaître depuis toujours... Vivement la suite ! Vite .

Publié par béatricebwk : le 27/04/2017

quelle plume pour ce premier roman... bravo c'est un ouvrage dont on ne peut se détacher et ce jusqu'à la dernière page .

Publié par giseland40 : le 29/04/2017

très bel ouvrage, félicitations! avec tous mes encouragements pour la suite. Il ne faut jamais baisser les bras...

Publié par libellules : le 12/10/2017

http://www.acupofautumn.fr/le-roi-corbeau-e-k-de-riz/

Publié par libellules : le 12/10/2017

E.K. De Riz a réussi à écrire un héros torturé, mais aussi un héros tragique, peut-être au sens classique du terme, même si les actions et les émotions de Judas ne tombent jamais dans l’absurde. Comme le laisse parfois entendre Tim, il peut ruminer une culpabilité infondée pendant des heures, mais quand il se reprend et redevient le Roi-Corbeau, c’est un titre qui lui ai accordé pour une bonne raison. Je dois avouer qu’il m’est arrivé de ressentir l’envie de secouer Judas comme un prunier ; parce qu’il est frustrant à certains moments ! Mais il ne serait pas si crédible et… attachant, s’il n’avait pas ses défauts, ce côté frustrant et parfois borné. Il faudrait aussi que je vous parle des personnages secondaires ; parce qu’ils sont très bons. Je me suis déjà beaucoup épanchée sur Judas donc… j’ai adoré le personnage de Tim, qui est loin d’être seulement le comic relief du livre. je crois que c’est à lui que je me suis le plus identifier parce qu’il est peut-être le plus « normal » si je puis dire. Je me suis également beaucoup attachée à Wesley, Jaime m’intrigue vraiment, et les épreuves qu’elle traverse sont éprouvantes. Les personnages qui viennent s’ajouter au fur et à mesure de l’histoire sont trop nombreux pour tous les aborder ici, mais ils ont tous leur petit quelque chose qui fait qu’ils ne sont pas juste des silhouettes qui passent et que l’on oublie. Ils ont tous leur importance "extrait de lily '' .http://www.acupofautumn.fr/le-roi-corbeau-e-k-de-riz/

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !