Le Jeu d'Emmanuel

de Geneviève Amouriaux-Marie

  1 Commentaires  

Le Jeu d'Emmanuel

« Sept cahiers et un paquet d’enveloppes blanches, dont l’aspect à peine froissé témoignait de la timidité des doigts qui les avaient ouvertes. Elle revoyait la gargouille de pierre à laquelle elle les offrait alors, elle sentit encore une fois le vent soulever ses cheveux et plaquer contre elle sa v ...

En lire plus

« Sept cahiers et un paquet d’enveloppes blanches, dont l’aspect à peine froissé témoignait de la timidité des doigts qui les avaient ouvertes. Elle revoyait la gargouille de pierre à laquelle elle les offrait alors, elle sentit encore une fois le vent soulever ses cheveux et plaquer contre elle sa veste de velours. Elle revit le ciel nuageux au-dessus d’elle, les touristes du parvis grands comme des moineaux affolés, le lent ruban de la Seine et la flèche noire de la Sainte Chapelle. Les lettres ; combien en avait-elle écrites, grisée par les mots, remplie de ce sentiment d’idéal et d’au-delà qui comprimait sa poitrine jusqu’à la douleur, seule dans sa chambre aux lourds rideaux rabattus ? »

Anne et sa fille adolescente, Marion, vivent toutes deux dans un appartement parisien. Leur relation, à la fois fusionnelle et conflictuelle, va être profondément bouleversée le jour où Marion apprend à sa mère qu’elle s’est lancée dans l’écriture d’un roman.

Si vous aimez les romans dans les romans, à la façon des poupées russes, les passions bridées par le poids des secrets familiaux, le retour lancinant, génération après génération, des mêmes élans et des mêmes errances, cette histoire fera écho en vous.

(−) Réduire
1 Commentaire

Publié par camille-amouriaux : le 14/10/2020

Une fois commencé , on ne peut plus lâcher ce livre , la frontière entre le réel et l imaginaire nous captive du début à la fin . Une plume poétique qui sait faire naître le suspense en décortiquant les relations humaines, la mémoire generationnelle.

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.