La Sirène de Bruges

de Marcq Morin

  0 Commentaires  

La Sirène de Bruges

Au 17e siècle, le narrateur, jeune homme pétulant et quelque peu frétillant du bas-ventre, se trouve être l’assistant d’un vieux taxidermiste truculent qui pratique la fatale ouverture (autopsie) pour les besoins de la Police. Il est bientôt appelé ...

En lire plus

Au 17e siècle, le narrateur, jeune homme pétulant et quelque peu frétillant du bas-ventre, se trouve être l’assistant d’un vieux taxidermiste truculent qui pratique la fatale ouverture (autopsie) pour les besoins de la Police. Il est bientôt appelé à collaborer avec celle-ci : des cadavres de jeunes gens cruellement lacérés sont retrouvés dans les canaux. Certains évoquent la Mermine, la sirène des Anciens ; la Police pense à des pratiques diaboliques.
L’enquête nous ouvre les portes du Béguinage où se déroulent dans une annexe des pratiques pas très orthodoxes. 
Bien que faisant partie d’une suite, la Sirène de Bruges se lit indépendamment du précédent ouvrage : Le Diable en la Cité.
Thriller historique et fantastique, La Sirène de Bruges, à l’écriture attachante et aux personnages truculents, nous emporte à la poursuite d’une sirène maléfique dans la ville de Bruges.

(−) Réduire

0 Commentaire

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !