Florian Pancaldi


Ma biographie

L’envie d’écrire ce roman a éclos en 2009 avec ma mère. Nous étions, tout deux, en train de rejoindre de la famille dans le sud-ouest de la France. Comme à son habitude, ma mère avait mis la radio pour écouter les faits divers, une nouvelle fois, monstrueux. Après une discussion de quelques minutes et la conviction partagée que notre système tendait vers un destin lugubre, je lui ai glissé les premières idées de mon roman inventé sur le tas. Elle a tout de suite trouvé l’idée bonne et m’a insufflé l’envie suffisante pour me retrouver à finir mon livre dix ans plus tard.

Mon intention en écrivant ce livre est de faire réfléchir le lecteur sur la fragilité de notre société. Celle-ci est rongée par l’argent, la corruption et l’oppression. Le mal-être se répand à cause de notre individualité qui nous persuade que le malheur ne frappe que les autres. Ce livre met en avant l’impact que pourrait avoir cette société sur une famille et les conséquences dramatiques que cela peut entraîner.