Jean-Marc Douay


Ma biographie

A trente ans, j'avais pour ainsi dire tout perdu, mes mains, mon visage, ma peinture,  mon travail, l'enfant et la femme que j'aimais. 

Avec le temps, la peinture m'a redonné goût à l'existence et mon métier d'architecte m'a fait vivre. 

Si je ne peins plus ou presque aujourd'hui, mon regard reste celui d'un peintre, intimement persuadé que la vie est l'œuvre à ne pas rater. C'est en cela que le tableau des Menines de Velázquez me fascine encore après m'avoir obsédé par son énigme. Vouloir la comprendre revient à ouvrir une sorte de boîte de Pandore mais quel bonheur de découvrir le génie d'un peintre. 

Ce travail de recherche a été terminé en 1998, et sur le coup je ne sus pas trop quoi en faire, juste l’intime conviction d’avoir découvert quelque chose d’exceptionnel qui justifia un dépôt chez huissier, geste qui ne me ressemblait guère. 

N'étant pas du sérail de l'art, j'ai décidé d'écrire un polar en y mettant tout ce que j'avais compris mais il en reste rassurez-vous...

Mes publications


Les Menines
Ce soir-là au musée du Prado, une météo glaciale avait poussé les  visiteurs à rentrer chez eux avant l'heure de la fermeture. Sauf dans la salle Velázquez où un couple à l'allure bohème plutôt chic venait d'entrer et surprit le gardien qui se croyant seul, était en plein qu ... Lire la suite
Voir le détail
2,99 €