Marthe Lobréau

Ma biographie

Je suis une jeune retraitée, mais ce qualificatif est loin de me définir. Addict aux livres depuis mon plus jeune âge, je suis une amoureuse des mots. Mes goûts sont éclectiques car je considère qu’il n’y a pas de bonne ou mauvaise littérature, il n’y a que de bons ou de mauvais livres. Par conséquent, je dévore pratiquement tout ce qui me tombe sous la main.

J’aime les belles histoires, celles qui vous happent dès la première page et qui ne vous lâchent plus. Or, des belles histoires, j’en ai plein la tête. Elles ne demandent qu’à être couchées sur le papier.


Après des années de tergiversations, c’est chose faite, du moins pour la première d’entre elles. J’ai choisi de parler de ma ville, Marseille et surtout de ses habitants, ainsi que d’un sujet qui me touche particulièrement, la dyspraxie. J’espère que vous aimerez ce récit, ses péripéties et ses personnages. J’ai créé tout cela pour vous, lecteur, avec énormément de plaisir, et j’espère que vous aimerez ce que je vous ai concocté

Mes publications

des-origines-de-l-espece

Des Origines de l'Espèce

  de Marthe Lobréau

Il suffit qu’un squelette soit découvert dans le souterrain qui mène à sa filiale marseillaise pour qu’Oliver Ainsworth Whitaker, IVe du nom, doive abandonner son bureau new-yorkais. D’accord, ce n’est pas n’importe quelle filiale. C’est celle qui est à l’origine de la prospérité de sa famille et le mort est son trisaïeul. Lui offrir des obsèques descentes est un minimum. Il ne faudrait pas que l’on dise que les Whitaker négligent les leurs. Même si ceux-ci auraient mieux fait de rester terrés dans leur tunnel, au lieu d’empoisonner les vivants par leur réapparition inopportune. Et puisqu’il est obligé de se rendre dans un pays dont il est infoutu de parler la langue, autant en profiter pour liquider les dernières possessions de la famille sur place.

Accompagné de ses amis, qui sont aussi ses plus proches collaborateurs, de son majordome, de ses quatre gardes du corps et d’une avocate recommandée par son père, il embarque dans le jet privé qui doit le conduire à la cité phocéenne. Il a exigé qu’une traductrice soit mise à sa disposition dès son arrivée.

Celle-ci attend dans un des salons VIP de l’aéroport. Elle a des yeux noirs, un sale caractère et des idées bien arrêtées. Elle a aussi un père, ainsi que tout une tripotée d’amis, d’« oncles » et de « grands frères » prêts à la protéger des malotrus surtout s’ils sont "estrangers".

JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.