Les lieux les plus inspirants pour écrire

C’est la rentrée littéraire : le moment des prix et des concours pour les auteurs de demain… Et bien sûr, les librairies ne manquent pas d’exposer leurs nouveautés. Vous avez l’impression que les gens se lancent de plus en plus dans l’écriture et vous, qui envisagez un roman depuis longtemps, n’arrivez pas à surmonter le syndrome de la page blanche ? Ne paniquez pas : il existe des lieux qui favorisent plus que d’autres l’écriture libre et intuitive.

Entre nostalgie de fin des vacances et fantaisies littéraires, voici un bref résumé des lieux les plus inspirants pour écrire.

 

Écrire chez soi

Même si vous n’avez pas de cabinet d’écriture, à l’instar des écrivains old style, votre salon ou votre chambre peuvent être les endroits idéaux pour mettre de l’ordre dans ses pensées et écrire. Ordinateur pour les plus technophiles, carnet et stylo pour les classiques, votre chat qui vous chatouille les pieds pendant que vous sirotez un thé… Pas besoin de chercher des coins exceptionnels pour que le flot des mots s’écoule : tout ce qu’il faut est un endroit calme, à l’abri des regards indiscrets. Parmi les écrivains célèbres qui aimaient s’enfermer dans leur cabinet pour écrire, notamment Émile Zola. Et si vous avez besoin de silence, vous pouvez toujours profiter de la nuit, quand le commun des mortel est endormit. Parmi les écrivains noctambules et insomniaques, Marcel Proust, qui se couchait généralement au moment de l’arrivée du premier quotidien du matin ou Balzac qui buvait au moins une dizaine de cafés par jour.

Mais si vous n’aimez pas vous isoler pour écrire, pourquoi ne pas profiter du soleil et s’aventurer en plein air ? Vous pouvez également trouver votre coin à vous dans les lieux publics : dans votre café préféré ou dans le parc d’à côté par exemple.

 

Écrire dans un café

Variante de l’écriture chez soi, le café fait partie des endroits inspirants. Vous vous donnez des airs d’intellectuel quand vous vous installez avec votre ordinateur sur une petite table et que vous tapez inlassablement sur votre clavier pour ne pas perdre le souffle de l’inspiration… Vous pensez sans doute aux discussions engagées de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir quand le serveur vous rappelle que le café va bientôt fermer. Il vaut la peine d’essayer d’écrire dans cet endroit, quoique bondé et bruyant : c’est un point de vue privilégié, qui permet de jeter un regard d’insider nonchalant sur la ville. Plongés dans la vie réelle, vous pourrez observer les gestes ordinaires des gens et même établir un lien avec eux tout en les questionnant. Les écrivains-reporters, qui font souvent des enquêtes sur le terrain, profitent de l’expérience des personnes qu’ils rencontrent pour rendre leurs récits plus vivants. Et puis, on ne sait jamais, une discussion ou une rencontre inattendues peuvent inspirer de belles histoires !

 

Écrire dans un parc

Vous avez tous un banc préféré dans votre parc favori, n’est-ce pas ? Vous vous en approchez comme s’il y avait votre nom dessus : les oiseaux chantent, la brise court parmi les arbres, les gens se promènent… Vous pouvez imaginer des histoires de vie et attribuer des caractères-types aux personnes que vous croisez dans l’allée, au couple qui se dispute, à la fille qui lit sur le banc à coté de vous, au joli garçon qui parle au téléphone. Comme l’écrivain-flâneur et les reporters, vous préférez vous promener en plein air et vous inspirer de personnes réelles pour votre roman.

 

Écrire au bord de la mer

Pas seulement un lieu pour se détendre, faire du surf ou bronzer, mais aussi et surtout un lieu où l’on peut écrire ! La mer rappelle l’enfance, d’une certaine façon elle semble nous parler de sa voix rassurante ou farouche, selon les cas… L’eau, élément mélodique et rythmique, représente le changement et la fluidité. Le bord de la mer est l’endroit privilégié pour ceux qui écrivent d’un jet et préfèrent se livrer à l’élan de l’inspiration en solitaire. Parmi les écrivains inspirés par cet endroit enchanteur, Jules Vernes, Herman Melville et Ernest Hemingway. Tels les écrivains voyageurs, qui aiment le contact avec la nature, elle vous inspirera pour décrire des panoramas à couper le souffle et une nature exceptionnelle.

Et vous, quels lieux vous inspirent pour écrire ? Êtes-vous plutôt classique ou original ?

 

Pour aller plus loin :

→ Comment éviter l’angoisse de la page blanche ?

Comment écrire un roman ?

→ Comment s’organiser pour écrire un livre ?

2 commentaires

Publié par Hélène Panchaud : le 9 septembre 2014

Sans discussion sur les terrasses des cafés. Parce qu’on peut laisser traîner les oreilles et voler des bouts de discussions, ou inventer des histoires en fonction des personnages qui nous passent sous le nez. 🙂

    Publié par Hélène Panchaud : le 9 septembre 2014

    Pour les curieux, découvrez mes textes sur http://www.punktschluss.com. (Et ouai, je fais de l’autopromotion… :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !