La rentrée littéraire : le sacre des talents confirmés?

Après un début d’année catastrophique pour les éditeurs, ces derniers misent sur la rentrée littéraire pour renouer avec le succès. Avec plus de 580 parutions prévues, dont une grande part issue d’auteurs renommés, la rentrée littéraire s’annonce une fois de plus comme un événement majeur, tant pour les éditeurs que les lecteurs.
Mais alors que les auteurs connus ont la part belle dans les nouveautés, les jeunes talents auront-ils la chance de figurer sur les étals des libraires cet automne ?

 

 

 

La rentrée littéraire 2017, un moment crucial pour les éditeurs

 

Pour les éditeurs, année politique rime avec ventes catastrophiques. 2017 ne fait pas exception : les ventes de livres ont connu depuis janvier un recul de 4,3 % par rapport à la même période en 2016. (Le Monde – 16/08/2017 : Rentrée littéraire : grandes espérances)
Par conséquent, ceux-ci ont pour beaucoup attendu la fin des élections pour publier leurs auteurs phare, tels que Virginie Despentes dont le titre Vernon Subutex 3 est paru mi-mai, chez Grasset.
Qui plus est, la rentrée littéraire va concentrer une très grande part des parutions annuelles. Comme les titres publiés lors de la rentrée représentent en moyenne 18 % des ventes de fiction en grand format selon l’institut GfK., les éditeurs misent tout sur l’automne pour rattraper les faibles ventes du début d’année.

 

Les nouveaux talents seront-ils présents cette rentrée ?

Pour augmenter encore les chances de succès des livres parus, ce sont majoritairement des auteurs à la renommée bien établie qui seront présents (Modiano, Nothomb, Orsenna, etc), même si certains éditeurs osent les primo-romanciers (81 parutions prévues). À noter que c’est davantage que l’an dernier où seulement 66 primo-romanciers avaient pris part à la rentrée littéraire. Parmi ces jeunes talents de la rentrée 2017, citons Sophie Astrabie et François-Régis de Guényveau chez Albin Michel, Martin Diwo chez Plon, Marie Céhère chez Pierre-Guillaume de Roux ou encore Thomas Flahaut à l’Olivier. De quoi faire de belles découvertes !

 

 

Et pour les auteurs autoédités ? La rentrée littéraire est notamment l’occasion de participer à certains prix tels que le Prix des étoiles Librinova dont le but est de faire émerger de nouveaux talents littéraires. Qui sait, ils seront peut-être édités à la prochaine rentrée ?

 

Pour aller plus loin : La rentrée littéraire en bref 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !