Les Français et l’écriture: découvrez les résultats du sondage exclusif LiRE et Librinova

Librinova et le magazine LiRE ont lancé une grande consultation auprès d’un panel représentatif des Français de 18 ans et plus, menée par Médiapost Publicité, pour connaître leur rapport à l’écriture. Le résultat de ce sondage est sans appel : les Français aiment (de plus en plus) écrire !
Décryptage d’une passion française.

 

 

 

8 Français sur 10 aiment écrire, et plus de la moitié ont déjà eu envie d’écrire ou ont écrit un livre.

À l’ère d’internet et des réseaux sociaux, les Français restent profondément attachés à l’écriture, sous toute ses formes : lettres, carnets intimes, notes personnelles…

Ainsi, 79% des Français aiment écrire (ce taux atteint même 84% chez les femmes). Une activité qui touche toutes les générations. Et notamment les jeunes, 36% des 18-24 ans déclarent écrire régulièrement.

Autre découverte : plus de la moitié des Français ont envie d’écrire un livre ou l’ont déjà fait. Il y aurait donc plus de 5 millions de manuscrits dans les tiroirs !

 

 

Les genres privilégiés sont les romans (40%), suivis de près par les témoignages personnels ou autobiographies (38%). En 3ème position viennent les histoires inspirées d’un fait réel ou d’une personne de son entourage.
Les livres pour enfant, la poésie et les essais sont les autres genres évoqués.

 

français écriture

 

De leur côté, les 18-24 ans interrogés privilégient le roman à 64%.

 

L’envie des écrivains et aspirants écrivains provient avant tout de la volonté de partager et d’un besoin d’extérioriser.

Les raisons qui déclenchent cette envie d’écrire ? Principalement l’envie de partager une idée, une histoire (60%) et un besoin d’extérioriser (41%).

Les femmes interrogées expriment un besoin d’extérioriser pour 49% d’entre elles. Parmi les autres motivations viennent également l’amour de la langue française, l’envie de vulgariser un savoir ou le simple plaisir d’écrire.

 

 

Se faire publier : un rêve inaccessible qui conduit les auteurs à se tourner vers des solutions alternatives comme l’auto-édition

Cette passion pour l’écriture s’accompagne également pour certains d’un rêve de publication : 4 % des Français ont déjà tenté d’être publiés en envoyant leur texte à une maison d’édition.

Si être édité reste le Graal pour les auteurs, ils ont conscience de la difficulté que cela représente : 83 % des sondés pensent qu’il est difficile de trouver un éditeur pour se faire publier.

 

 

 

Cette idée que l’édition est un monde fermé et inaccessible les pousse à se tourner vers les plateformes d’auto-édition – comme Librinova ou Amazon Direct Publishing – qu’ils sont 1/4 à connaître et 8 % à utiliser.

 

 

Sans surprise, les 18-34 ans sont ceux qui les connaissent le mieux (35 %).

Près de 1 Français sur 10 a déjà utilisé une plateforme d’autoédition, les trois quarts d’entre eux pour acheter ou lire un livre, et un quart pour écrire.

 

Méthodologie : enquête réalisée du 18 au 22 janvier 2019 par Mediapost Publicité auprès d’un échantillon de 1000 individus représentatifs des français.

Chez Librinova, depuis 5 ans :

Ce sont plus de 2500 livres publiés
Près de 425 000 exemplaires vendus
50 contrats d’édition signés
1 auteur sur 50 passe à l’édition traditionnelle

 

Pour aller plus loin :

→ Exercer sa plume en participant à un atelier d’écriture 

→ Comment éviter l’angoisse de la page blanche ?

→ Comment écrire un roman ?

1 commentaire

Publié par Marie-Josée : le 11 mars 2019

Je l’avais aussi constaté, c’est fou ça et c’est tant mieux ! L’écriture enfin n’est plus réservée aux seules écuries des grandes maisons d’édition traditionnelles.
Malheusement l’autre plateau de la balance choit vertigineusement il me semble. Le lectorat est en dangereuse baisse. On écrit de plus en plus mais on lit de moins en moins, à croire qu’on a eu, par soi-même, sa ration de mots, de phrases, d’aventure, de voyage et que ça suffit. Mais, je me trompe sans doute sur les auteur(e)s non lecteurs(trices) !
Car, tout de même, les milliers de nouveaux musiciens qui s’auto-éditent en single dans un petit studio pour le plaisir, eh bien, je suis certaine qu’ils écoutent encore plus qu’avant la musique des autres ! Donc tout va bien : L’Art vit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !