Cinq idées reçues sur le livre numérique

Depuis son apparition dans le monde de la lecture, le livre numérique, appelé aussi livre électronique, fait face à certains préjugés de la part des adeptes du format papierTour d’horizon des cinq principales idées reçues sur le livre numérique. 

Le livre numérique est trop cher

Le livre numérique semble souvent plus cher aux yeux des lecteurs, peut-être à cause de son support et du prix des nouveautés. En effet, pour un ouvrage qui vient de sortir, il n’est pas rare que le prix du livre numérique dépasse les 10 €, ce qui semble cher pour un produit dématérialisé. Heureusement, au moment de la sortie en poche, le prix diminue souvent fortement.  

Les livres auto-édités sont souvent vendus à moins de 5 €, ce qui permet de faire de belles découvertes sans se ruiner. Enfin, en ligne, sachez qu’il existe aussi des livres totalement gratuits. Les grands classiques de la littérature française, qui font partie du domaine public, sont en effet proposés librement et sans frais. Grâce au livre numérique, les frais de transport sont également épargnés, atout non négligeable pour les amateurs de littérature en langue étrangère, par exemple. 

Le livre numérique tue l’industrie du livre papier

Le livre numérique ne fait que compléter le livre papier, il ne le remplace pas. Les chiffres le prouvent : d’après une étude Ipsos réalisée pour le Centre national du livre en 2019, la lecture de livres numériques n’évolue absolument pas au détriment de la lecture papier. Seulement 1% des Français lisent exclusivement des livres numériques. En 2019, les Français ont lu en moyenne 17 livres au format papier, contre 4 livres au format numérique.  

La plupart des lecteurs de livres numériques sont en réalité de gros lecteurs, qui lisent autant dans les deux formats et qui ont augmenté leurs achats de livres depuis l’arrivée du livre numérique. La formule idéale pour nombre d’entre eux ? Garder les livres papier dans sa bibliothèque pour la lecture chez soi, et opter pour le format numérique lors des voyages ou des transports quotidiens. 

Par ailleurs, pendant la période de confinement imposée début 2020, les ventes de livres numériques ont explosé en France, en raison de la fermeture des librairies. La version dématérialisée s’impose ainsi comme une alternative solide en cas d’impossibilité de se procurer des livres physiques.  

Du point de vue des auteurs, le livre numérique présente trois avantages majeurs :  

  • Grâce au web, les maisons d’édition et leur sélection réduite de manuscrits édités ne sont plus un obstacle. Les auteurs peuvent s’auto-éditer et publier leur livre au format numérique, ce qui augmente considérablement leur chance de se faire connaître auprès du grand public. 
  • Sur Internet, la distribution, la promotion et la diffusion de lœuvre sont plus larges et à moindre coût. 
  • L’écrivain peut mettre à jour son livre facilement et à tout moment, ce qui est plus difficile une fois le livre imprimé au format papier. 

Le livre numérique efface le plaisir de la lecture papier

Bien sûr, le livre numérique n’a pas d’odeur, de texture, ni même un vécu comme le livre papier. Il ne peut pas non plus se feuilleter de la même manière. Toutefois, il permet une autre expérience de lecture 

Le livre numérique est d’abord interactif. Le lecteur peut prendre des notes, surligner des passages, ajouter des marque-pages sans risque de les perdre, cliquer sur un mot pour en avoir la définition immédiatement ou encore bénéficier de sa traduction en un clic. Des images, petites animations ou des liens vers des vidéos sont également proposés dans certains livres électroniques. Ce type de lecture peut donc être enrichie.  

Par ailleurs, il ne faut pas oublier de mentionner deux des principaux avantages du livre numérique : sa légèreté et sa disponibilité. Plus besoin de faire de la place chez soi pour y intégrer une grande bibliothèque, ni même d’alourdir sa valise lors d’un voyage avec des livres papier : la liseuse permet de disposer de nombreux ouvrages sans s’encombrer. Enfin, le livre numérique permet d’assouvir les envies des grands lecteurs, même les plus impulsives, car il est disponible partout et à tout moment, en un clic. 

Le livre numérique consomme trop d’énergie

Les supports de lecture des livres numériques fonctionnent via une batterie qu’il faut recharger, certes, mais celles-ci sont conçues pour être très performantes et peu énergivores. Certaines liseuses peuvent tenir jusqu’à un mois sans rechargement. Ce dernier est d’ailleurs rapide et simple à réaliser : il suffit de brancher votre liseuse la nuit, et le tour est joué ! 

Le livre numérique est mauvais pour les yeux et le sommeil

Bien que le livre numérique puisse se lire sur plusieurs types d’appareils (tablette, smartphone, ordinateurs), la liseuse reste le moyen privilégié, car le confort de lecture est optimal. La technologie a en effet été étudiée afin d’éviter la fatigue des yeux et les troubles du sommeil. L’écran est généralement mat et il est possible d’adapter sa luminosité ainsi que la taille des caractères. De plus, la liseuse présente l’atout majeur de ne pas avoir besoin d’une source lumineuse pour lire – pratique lorsque l’on ne veut pas déranger son voisin qui souhaite dormir. 

 

Pour aller plus loin :

La tentation du papier, la suprématie du numérique !

Qui sont les lecteurs de livres numériques ? 

Comment publier un livre sur internet en auto-édition ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition