Salut Gadjo

de Alain JAUHAN

  1 Commentaires  

Salut Gadjo

Emmanuel Rheinhardt, dit Manu, vient de sortir de prison. Aidé par Dominique, une éducatrice, il va intégrer une classe de terminale littéraire en cette rentrée scolaire 1980, au lycée Jean Jaurès d'Albi, grâce à son assiduité aux ...

En lire plus

Emmanuel Rheinhardt, dit Manu, vient de sortir de prison. Aidé par Dominique, une éducatrice, il va intégrer une classe de terminale littéraire en cette rentrée scolaire 1980, au lycée Jean Jaurès d'Albi, grâce à son assiduité aux études, pendant son incarcération, qui lui a permis d'avoir un niveau suffisant. Manu a été recueilli orphelin à l'hôpital de Montpellier, dès sa naissance. Il y fut abandonné par sa mère qui, en laissant une lettre, expliquait que le papa était gitan et que la famille de celui-ci ne voulait pas d'une "gadji", une femme étrangère à leur peuple. Ce sang mêlé qui coule dans les veines de Manu et son teint hâlé lui valent des surnoms tels que le "manouche" ou le "gitan". Son enfance bouleversée l'a conduit de foyers en familles d'accueil et en prison pour des faits de délinquances commis durant une jeunesse chaotique. Aujourd'hui, son seul objectif est de réussir son bac. Manu va également découvrir les émois de l'amour dans les yeux de Claire qu'il pense inaccessible en raison de son passé houleux. Il va tout faire pour surmonter les embûches de sa nouvelle vie, aidé par ses nouveaux camarades. Mais cette insertion ne sera pas aussi facile ; la violence le poursuit toujours et son allure d'apache en blouson noir ne lui attire pas que des amitiés.

(−) Réduire

1 Commentaire

Publié par gravos : le 08/11/2016

On sent combien le contexte de l'époque (le tout début des années 80) a inspiré l'auteur et avec quel talent il a su le retranscrire. L'expérience n'est pas banale. Écrire un bouquin en s'inspirant du contexte ambiant d'une époque, le laisser dormir sans le toucher pendant une trentaine d'années, puis comme une belle au bois dormant, le réveiller doucement et reprendre la vie là où elle s'était arrêtée. C'est une méthode implacable et révolutionnaire pour garantir l'authenticité du contexte que l'on décrit. Bref ce bouquin a vraiment bien joué, pour moi en tout cas, son rôle de ré activateur de souvenirs.

Logo étoile

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

Les informations recueillies sont collectées et traitées, conformément à notre Charte Vie Privée, par Librinova, afin de vous communiquer notre newsletter.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de directives post-mortem et, pour des motifs légitimes, de suppression des informations à caractère personnel vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous adressant votre demande, à l’adresse suivante : cnil@librinova.com