Quel Brontë êtes-vous ?

de Anna Feissel-Leibovici

  3 Commentaires  

Quel Brontë  êtes-vous ?

"Chez les Brontë, le pilier était le père, intimidant par sa haute stature et son titre de révérend. Il y avait une tante pour veiller à l'éducation des enfants, mais pas de mère. C'est probablement par cet interstice que j'avais pu me faufiler dans la famille et me sentir chez moi parmi les quatre ...

En lire plus

"Chez les Brontë, le pilier était le père, intimidant par sa haute stature et son titre de révérend. Il y avait une tante pour veiller à l'éducation des enfants, mais pas de mère. C'est probablement par cet interstice que j'avais pu me faufiler dans la famille et me sentir chez moi parmi les quatre enfants qui complétaient la maisonnée."
On sait que lire ne va pas sans risque, la narratrice le vérifie à ses dépens : pour avoir trop fréquenté les Brontë, elle finit par se prendre pour un membre de la famille. Seul bémol à sa conviction, elle n'est pas sûre de savoir lequel. Ainsi débute une enquête qui la plonge dans les vertiges de l'identité, au fur et à mesure qu'elle brosse les portraits des trois célèbres sœurs et de leur frère. Comme s'ils détenaient à eux tous le secret de sa vie, la narratrice se reconnaît à divers titres dans chaque membre de cette fratrie. Charlotte, Emily, Anne et Branwell ont été des enfants écrivains, c'est là que se noue la trame singulière qui relie sa propre histoire à celle des Brontë. Portraits croisés, promenades et rêveries sur la lande du Yorkshire interrogent la condition enfantine et celle des femmes écrivains, que tout rapproche à cette époque.

(−) Réduire
3 Commentaires

Publié par corine-brunet : le 13/03/2020

Un roman qui puise dans l'intimité de la fratrie Brontë en mêlant récit, fiction et Histoire avec une fluidité étonnante, et dont la cohérence traduit de l' essentiel. À lire, pour qui a aimé Les Hauts de Hurlevent et Jane Eyre, et pour les féministes dans l'âme.,

Publié par paul-alerini : le 14/03/2020

j'ai aimé lire ce voyage dans l'univers de la Brontê mania qui commence à Haworth le lieu de pélerinage des fans des soeurs Brontë et nous conduit au Japon. pour un bal costumé . Un récit, plein d'humour écrit dans un langue lagnifique, classique émaillée de références pop, par une psychanalyste qui se souvient d'avoir été professeure de lettres et qui n'a pas oublié sa vaste culture, c'est une aventure prenante, mais il faut la suivre en s'informant des circonstances historiques et géographiques qui l'entourent et là le recours précieux à Google et Wikipédia nous permet d'éclairer nos lacunes. Ça donne envie de relire les Hauts des Hurlevents, Jane Eyre... de voir le film de Téchiné. sur les Soeurs Brontë Les personnages et leurs images, leurs portraits, leurs fantômesse mélangent en s'adressent à nous en nous interpellant et créent un joyeux désordre qui est cependant très classifié en vingt cinq chapitres soigneusement organisés. La psychanalyse refait surface là avec ce que Lacan nomme "l'immixtion des sujets", et il s'agit d'une mise en pratique d'une psychologie de la lecture, de l'implication du lecteur, qui peut être habité par sa lecture au point d'oublier que le train dans lequel il lit est arrivé à son terminus. En arrrière fond il y a une interrogation sur l'origine de la création, du génie (le gêne?) dans des conditions les plus précaires et là il y a un rapprochement implicite avec Marguerite Duras et La pluie d'été.

Publié par fabienne-ankaoua : le 02/04/2020

Livre tout en finesse ou l auteur nous fait rencontrer l intime de ses enfants écrivains,, puis jeunes adultes ainsi que leur personnages. Nous les rencontrons page après page, et nous nous sentons devenu comme l auteur, une de leur sœur ou frère. Elle nous trace un portait en creux de ces écrivains, qu’elle est allé rencontré dans les moors., s’ y perdant pour mieux les entendre. Bien plus qu’une biographie sur les Bronte, un livre avec eux.

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.