Nos collégiens


De Anne Taffin

« Il faut dire que les temps ont changé… ». Le titre du dernier livre de l’économiste Daniel Cohen résume à merveille la situation actuelle des parents d’adolescents dans l’Hexagone, en ce début de XXIe siècle.

Au collège, en sixième, c’est la découverte d’un nouvel univers scolaire, côté emploi du temps, horaires, locaux, programmes, évaluations, parcours éducatifs etc.

À domicile, la période de croissance de ces collégiens s’accompagne peu à peu de bouleversements physiologiques, corporels, psychoaffectifs et intellectuels. La construction de leur personnalité s’effectue à l’aide de leurs familles, des copains ainsi que des nombreux outils numériques à leur disposition, smartphone, télévision, Internet, réseaux sociaux.

Citoyens français et européens, ils évoluent dans un monde globalisé, toujours plus rapide, car révolutionné par les technologies numériques. Bonjour intelligence artificielle, drones, objets connectés, blockchain, voitures autonomes, Big Data, 5G, GAFAM américaines et BATX chinoises, sur la planète Terre, saccagée ! La sauvegarde écologique s’impose d’urgence.

Destiné en priorité aux parents, aux grands-parents et aux enseignants de collège, ce livre grand public, donc accessible à tous, intéressera également ceux et celles qui œuvrent pour l’éducation de toute une génération de jeunes êtres en marche vers l’âge adulte.
Télécharger un extrait
Livre numérique
6,99€
Publié le : 15/07/2019
ISBN : 9791026235521
Formats : PDF - EPub - MobiPocket
Livre papier
14,90€
Publié le : 15/07/2019
ISBN : 9791026235538
Formats : Broché - 140x216
Pages : 271

Anne Taffin


Anne Taffin, désormais retraitée en Nouvelle Aquitaine, a passé près de 30 ans au milieu d’adolescents de 11 à 20 ans en tant que professeur-documentaliste de collège et lycée (auxquels s’est ajouté par la suite un lycée professionnel) à pratiquer entre autres, la formation à la recherche documentaire, au travail de groupe et à la communication orale. Mais c’est grâce à ses petits-enfants, qu’elle a pu effectuer ce reportage sur la génération actuelle d’ados ultra connectés dénommés «screenagers».