Souiller la colombe

Roman noir inspiré de faits réels

de Benoîte Raux

  5 Commentaires  

Souiller la colombe

Paris, avril 2017. Xavier Bardet, intellectuel médiatique en vue, bellâtre et séducteur, partage sa vie avec une journaliste fatale et déjantée, Jacinthe Salina. Tous deux ont fait des histoires sordides un métier. Elle, elle est sur un gros coup : l’histoire d’un étudiant japonais fan de culture sa ...

En lire plus

Paris, avril 2017. Xavier Bardet, intellectuel médiatique en vue, bellâtre et séducteur, partage sa vie avec une journaliste fatale et déjantée, Jacinthe Salina. Tous deux ont fait des histoires sordides un métier. Elle, elle est sur un gros coup : l’histoire d’un étudiant japonais fan de culture samouraï, qui aurait exécuté une famille française dans un rituel morbide dépassant l’entendement. Jacinthe, magnétisée, se jette sur la piste du jeune tueur aussi glaçant qu’attirant. Lui, il écrit sur une belle et talentueuse historienne chinoise qui se serait donné la mort dans des conditions suspectes sur une petite route de Californie. Une affaire au cœur de la Silicon Valley qui pourrait lui permettre de toucher du doigt son rêve, en faisant de lui un génie du True Crime à l’américaine. Chacun suit le cours de son enquête mais l’affaire du samouraï pourrait bien conduire Jacinthe à la même fin tragique que l'historienne… 

"Un roman bien noir qui tient en haleine jusqu'au bout !
"Une écriture directe, froide et précise. 
"Pour ceux qui aiment les polars noirs qui mêlent l'histoire à l'Histoire."

(−) Réduire
5 Commentaires

Publié par mariie : le 28/06/2019

A lire ! On tourne autour d’une enquête complexe très poussée, addictive et perturbante ; que ce soit pour les personnages qui la mèneront ou pour le lecteur. Lorsqu’on lit « Souiller la Colombe », il faut avoir leur cœur bien accroché ! La violence décrite dans les meurtres et les exécutions relatés est sans nom. Pourtant, cela nous met face à la dure réalité que nous, lecteurs plutôt bien protégés par la Paix instaurée, soupçonnons à peine. Âmes sensibles s'abstenir, il ne conviendra pas à tout le monde.... Dans ce récit inspiré de fait réels, nous apprenons que l’Histoire d’une guerre doit parfois être réécrite... Et la meilleure façon, sans doute, de s’approcher de la vérité est... de s’approcher des témoins. Des témoins qui, bien souvent, disparaissent ou sont retrouvés morts, pendus, drogués... Mais était-ce réellement de leur fait ? Le roman noir, très noir, de Benoîte RAUX dénonce justement les atrocités de guerre qui ont été oubliées, reniées, et donc jamais sanctionnées, à travers l’enquête de notre cher écrivain-journaliste Xavier et sa compagne. Les événements sont bien menés, on passe régulièrement d’un personnage à l’autre, ce qui permet au lecteur d’obtenir davantage d’informations. Le style d'écriture est fluide, recherché, mature. Les phrases sont parfois longues et très développées, il conviendra parfaitement à un lectorat habitué, doté d’un bon niveau linguistique. J'ai apprécié ce livre parce qu'il dénonce la barbarie à travers des enquêtes et un peu de science-fiction, mêlant des personnages modernes à une histoire contemporaine qui s'est déjà déroulée... pour laquelle on ne peut plus rien faire si ce n'est ne pas l'oublier.

Publié par flora-biars : le 29/06/2019

Un roman aussi intéressant que dérangeant. C'est sans doute du fait de l'inspiration puisée dans le réel : les meutres s'inspirent des crimes de guerre japonais et l'intrigue de la manipulation des cerveaux humains testée par la psychiatre américaine jusque dans les années 70. Ce passé que chacun cherche à oublier est projeté dans une fiction du présent dont le but est de vous raconter ce qui a vraiment eu lieu. Un roman noir qui permet de faire un travail de mémoire sur l'histoire.

Publié par pierrot : le 13/08/2019

Voilà un bon roman bien noir qui m a tenu en haleine jusqu'au bout ! On se plaît à suivre les enquêtes des deux personnages principaux sur fond de faits historiques liés au massacre de Nankin. J ai lu d une traite ce roman à l écriture directe, froide et précise. Je conseille Souiller la colombe à tous ceux qui aiment les polars noirs qui mêlent l histoire à L Histoire.

Publié par eric72 : le 29/10/2019

J'ai beaucoup aimé l'aspect documenté qui participe à la robustesse du récit. Cela m'a d'ailleurs donné envie d'aller creuser un peu plus. L'idée de complot des services secrets est vraiment excellente ainsi que l'explication de l'oubli du massacre. Comment devient on un monstre est la question qui aurait mérité d'être plus fouillée au travers du cheminement de Kesago ..(enfance etc.) car finalement l'auteur pose cette question dans sa postface. Après le fil narratif est très agréable et maintient l'attention jusqu'au bout (d'où ma frustration sur la fin). Côté style sans pouvoir l'exprimer de façon juste, c'est léger, fluide. Au finish une bonne dégustation qui ne laisse pas de gras sur la langue. Mille bravos !

Publié par dominique-terrier : le 13/11/2019

Avant d’ouvrir Souiller la colombe j’avais entendu parler des atrocités du massacre de Nankin, en 1937, perpétrées par l’armée impériale japonaise sur la population chinoise. Ce massacre, appelé aussi le viol de Nankin, occulté par le cortège de tueries et d’exterminations commises durant la seconde guerre mondiale ainsi que par les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, a tout de même laissé des traces profondes dans la mémoire des Chinois. L’histoire d’Iris Chang, historienne américaine d’origine chinoise, suicidée en 2004 à l’âge de 36 ans m’était totalement inconnue. Le souvenir du massacre de Nankin et la trajectoire brisée d’Iris Chang forment le terreau de ce roman passionnant où la recherche de la vérité se heurte à la raison d’Etat et aux exigences économiques et géo-politiques du monde moderne. Benoite Raux pose des questions pertinentes et avance des réponses qui ne le sont pas moins avec beaucoup de maitrise, l’intérêt ne retombe jamais tout au long de ce thriller journalistique à la structure parfaite. À lire pour apprendre et pour comprendre.

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.