Les Enfants gâtés

de Clémence Cartier

  0 Commentaires  

Les Enfants gâtés

Alix et Paul forment un couple éblouissant : ils sont beaux et brillants. Ils sont cultivés, appréciés, entourés. Ils ont deux enfants, sont mariés depuis quinze ans. Ils renvoient l'image parfaite de la réussite sociale, familiale, professionnelle, celle que la société des années 2010 a construit ...

En lire plus

Alix et Paul forment un couple éblouissant : ils sont beaux et brillants. Ils sont cultivés, appréciés, entourés. Ils ont deux enfants, sont mariés depuis quinze ans. Ils renvoient l'image parfaite de la réussite sociale, familiale, professionnelle, celle que la société des années 2010 a construite, et imposée.

Ce sont les icônes adulées de cette élite qui gouverne la bonne société parisienne, celle de l’argent, de l’entregent, des parties de tennis et des dîners mondains. Ils se fondent merveilleusement dans ce monde. Mais n’y trouvent pas leur compte.

Sous le vernis éblouissant et intact : leur incapacité au bonheur, leur insatisfaction permanente, leurs égoïsmes, leurs silences, leurs malentendus. Les enfants gâtés retranscrit la trajectoire de l’amour conjugal, c’est-à-dire du quotidien qui prend le relais de la passion, de l’incompréhension qui émerge, de l'amour qui s'essouffle, de la confusion des sentiments qui affleure en même temps qu’il décrit un milieu, celui de la Nouvelle Bourgeoisie, son autosatisfaction, ses petites lâchetés, ses vanités, ses mesquineries.

Dans un milieu qui fait la part belle au succès, au bonheur et à la fortune, que risque-t-on à remettre en question la parfaite construction sociale que l’on a fabriquée ? Que risque -t-on à ne pas le faire ?

(−) Réduire
0 Commentaire
Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.