Un vent de liberté

Pour une psychologie libertaire, l'autre part de la philosophie

de David Laveau

  0 Commentaires  

Un vent de liberté

« […]. À travers cet essai, l’auteur dresse un tableau des rapports humains dans le monde actuel, rapports inscrits dans une totale aliénation de l’homme à l’intellect, à la raison « raisonnante » qui le conduit sans discontinuer à vouloir imiter la nature, à la « singer » sans jamais l’égaler, à ...

En lire plus

« […]. À travers cet essai, l’auteur dresse un tableau des rapports humains dans le monde actuel, rapports inscrits dans une totale aliénation de l’homme à l’intellect, à la raison « raisonnante » qui le conduit sans discontinuer à vouloir imiter la nature, à la « singer » sans jamais l’égaler, à vouloir la posséder sans jamais pouvoir la contrôler. Et cette volonté de possession et de contrôle s’exerce dans tous les espaces et à tous les niveaux de tous les systèmes hiérarchiques planétaires. Profits et contrôle des masses dirigent la politique « libérale » de l’humanité qui s’oriente fatalement vers un enfermement psychique généralisé, individuellement et collectivement. […].»

« […]. La dernière partie expose en quoi le matérialisme n'est que pure spéculation philosophique : « La théorie matérialiste selon laquelle la conscience émerge de la matière de par son énergie ne s’appuie, en réalité, sur absolument rien de scientifique. […].»

« […]. L’homme, donc le corps humain, représente la forme de conscience terrestre dont le niveau « connu » est le plus évolué à ce jour. Est-ce à dire que c’est l’ultime niveau de conscience que la Terre puisse produire ? Une telle affirmation au regard des quatre milliards d’années de l’évolution terrestre apparaît totalement absurde, et gonflée d’un orgueil et d’une vanité sans bornes. Car, de fait, l’intellect humain n’est pas en capacité de « mesurer » par des formules mathématiques l’évolution de la conscience. […].»

(−) Réduire
0 Commentaire
Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.