Hôpital : Incertitude et espoir

Médecin réanimateur

de Dr Farid AREZKI

  0 Commentaires  

Hôpital : Incertitude et espoir

Au Centre hospitalier Robert Pax de Sarreguemines, en Moselle-est, comme ailleurs, médecins, infirmiers, aides-soignants et l’ensemble des composantes de l’hôpital ont affronté la crise sanitaire avec un mélange de défi et la crainte du pire.

Président de la CME (Commission Médicale d’Établissement) et directeur ...

En lire plus

Au Centre hospitalier Robert Pax de Sarreguemines, en Moselle-est, comme ailleurs, médecins, infirmiers, aides-soignants et l’ensemble des composantes de l’hôpital ont affronté la crise sanitaire avec un mélange de défi et la crainte du pire.

Président de la CME (Commission Médicale d’Établissement) et directeur médical de crise au déclenchement du plan blanc, le 17 mars 2019, j’ai été au cœur de cette gestion de la crise sanitaire au CH Robert Pax de Sarreguemines.

Avec le directeur administratif, dans un hôpital devenu autonome, il était urgent sans cesse de trouver des solutions rapides aux différentes problématiques, avec une situation très évolutive. L’augmentation presque miraculeuse des capacités d’hospitalisation et de réanimation a été rendue possible grâce à cet orchestre que sont les soignants et l’ensemble des acteurs qui composent l’HÔPITAL PUBLIC.

Durant ces 60 jours, les évènements s’enchaînent et la tension hospitalière se tend de plus en plus.

Grippette ou maladie grave ?
Cloche épidémique habituelle ?
Quel traitement ?

La tentative de compréhension de cette nouvelle maladie et de sa prise en charge ont été à l’origine de vifs et riches débats contradictoires à l’extérieur et à l’intérieur de l’hôpital.

(−) Réduire
0 Commentaire
Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.