Ce qui ne nous tue pas

de Emma Visseaux

  11 Commentaires  

Ce qui ne nous tue pas

Un homme, une femme, une famille.
Et une moto.

Il ne va pas mourir, mais tous se demanderont, un jour ou l'autre, s'il n'aurait pas mieux valu.
Et aussitôt regretteront cette pensée.

Rien ni personne ne saurait expliquer ce qu'ils vont devoir affronter.
Je me contente ici de le décrire, de l'écrire, jus ...

En lire plus

Un homme, une femme, une famille.
Et une moto.

Il ne va pas mourir, mais tous se demanderont, un jour ou l'autre, s'il n'aurait pas mieux valu.
Et aussitôt regretteront cette pensée.

Rien ni personne ne saurait expliquer ce qu'ils vont devoir affronter.
Je me contente ici de le décrire, de l'écrire, juste pour partager l'inimaginable.
Et peut-être chercher une raison de vivre encore plus fort.

(−) Réduire

11 Commentaires

Publié par michele-blandin : le 25/05/2019

Emma nous livre (dans tous les sens du terme) un bouleversant témoignage où l’émotion transparaît au détour de chaque chapitre. Un ouvrage qui dévoile sans faux semblants et avec beaucoup de dignité la partie immergée de l’iceberg du handicap. Un des livres les plus forts qu’il m’ait été donné de lire.

Publié par laetitia-dumolie : le 25/05/2019

Authentique, bouleversant...

Publié par dorothee-visseaux : le 25/05/2019

Une leçon de vie à lire de toute urgence, un récit bouleversant, bouleversant d'amour et de vérité!

Publié par agnes-testeniere : le 25/05/2019

Bouleversant, A lire absolument

Publié par berangere-bernon : le 26/05/2019

Une sincérité rarement égalée dans le récit bouleversant de sa vie... Pas de plainte, un constat, honnête et objectif d'une famille qui accoste en terre de Handicap comme elle le dit si bien, « un monde rude et cruel, dont seuls ceux qui n'en reviendront jamais peuvent témoigner ». Bien loin des récits, films ou documentaires qui foisonnent et nous laissent à penser que la paraplégie, c'est la même vie mais assis... Merci Emma pour ce livre

Publié par bertrand-daval : le 27/05/2019

Impossible de rester insensible au fond et à la forme de ce récit. Merci Emma !

Publié par christine-gey : le 30/05/2019

Le joli style d'Emma au service de ce bouleversant drame familial. La vérité crue sans aucun pathos. Le courage d'une femme terrassée qui ne renonce pas et se relève doucement grâce au courage, aux petits bonheurs de la vie. Si le cœur et les yeux restent ouverts, l'appétit de vivre ne nous rattrape t-il pas doucement ? Merci Emma, je souhaite de tout cœur que ce que tu as eu le courage de nous faire partager te donne encore plus de force pour profiter des bonheurs de la vie.

Publié par anne-thievenaz : le 02/06/2019

Un livre coup de poing, qui prend le lecteur au dépourvu parce qu’il raconte avec réalisme la violence du handicap. On n’a pas le temps de se blinder, on prend cette cruelle réalité en pleine figure, mais avec toute la finesse et la sensibilité de l’écriture d’Emmanuelle. Quelle justesse dans l’analyse, force dans le combat, dignité et courage dans l’épreuve. Un livre d’utilité publique pour comprendre un peu mieux le monde du handicap.

Publié par dorothee-brunel : le 05/06/2019

Un témoignage poignant, sans chichi ni fausse pudeur. La vérité à l'état brut sur une famille qui bascule de la douceur de vivre dans la douleur de l’handicape, Celui qui se voit (le fauteuil) et celui qui ne saute pas aux yeux (le trauma crânien). On suit la descente d'Emma vers le pire sans savoir si nous même serions capable d'une telle preuve d'amour. Parce que l'amour, il n'y en manque pas !

Publié par catherine-peterman : le 11/06/2019

Catherine Peterman Je viens de terminer le livre coup de poing d’Emma Cart- Tanneur … « Ce qui ne nous tue pas » Je suis une lectrice fidèle et assidue de ses recueils de nouvelles, tranches de vies puisées auprès de ses amis ou de ses patients ou récits plus poétiques et oniriques pleins de fantaisie. J’ai souvent croisé Emma au cours de ces randonnées à pied qu’elle évoque dans ce dernier livre et qui sont devenues pour elles des respirations indispensables, des bouffées de liberté. Emma m’avait raconté son histoire personnelle, brièvement, pudiquement. Cet accident de moto qui avait fait de ce mari et père tant aimé un autre homme qu’elle n’avait jamais lâché malgré tant de souffrances conjuguées. Elle m’avait fait part de ce manuscrit, journal au quotidien de sa vie, de son drame et non plus celui de la vie des autres . J’attendais donc ce récit que je l’avais incitée à publier, comme tant d’autres sans doute , pour elle, pour nous, pour tous ceux qui vivent aussi l’inimaginable. Et j’en sors bouleversée, par la sincérité, l’humilité, la mise à nu de sentiments quelquefois peu avouables, les espoirs, les doutes, les colères, le désespoir … cet amour qui se transforme lentement …mais surtout cet besoin de continuer à vivre , à survivre . Malgré une culpabilité qui s’incruste et dont elle ne se délivrera sans doute jamais mais qu’elle a doucement et laborieusement, apprivoisée. Emma a osé…. Raconter les détails du drame qui l’a privé de ce mari tant aimé et privé ses filles d’un père aimant et dynamique, osé raconter les répercussions sur l’amour, la famille, les amis et sur sa propre identité. Osé dire à quel point il est difficile de subir , accepter puis affronter le handicap et toute sa cohorte de souffrances et de frustrations , osé dire l’indicible , les regrets , les remords , les pensées inavouables , comment on se transforme auprès de quelqu’un qui est devenu un autre …en faisant toujours de son mieux sans perdre l’espoir que le meilleur reste encore à venir . Un périlleux numéro d’équilibriste. Au-delà de l’écriture précise , intelligente qui lui a permis de mettre sa souffrance à distance , de se libérer un peu de la douleur et de ses sacrifices quotidiens , de l’ingratitude innocente de l’autre , de ses rêves anéantis …il y a dans ce livre un témoignage poignant sur la vie de tous ceux qui sont soudain confrontés un jour au drame de l’accident et du handicap . Ce récit libératoire et salvateur doit pouvoir aller à la rencontre de ceux qui, comme Emma, ont vu leur vie basculer à tout jamais après un accident. Pour qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls dans leur accompagnement, leur questionnement, leur culpabilité devant cette terrible injustice du destin. Ces mots d’Emma seront sans aucun doute d’un grand réconfort à ceux qui crient en silence l’horreur de leur vie détruite, leur honte et leur peur de l’avenir , déchirés entre le sacro-saint devoir et une envie viscérale de continuer à vivre et à aimer . Car il faut bien continuer à vivre le mieux possible, dans cette terrible impasse. C’est ce que nous dit Emma et ce que fait Emma. Avec une volonté et un amour de la vie que nous pourrions tous lui envier.

Publié par claire-tetart : le 14/06/2019

Il y a des histoires qui vous touchent plus que d'autres peut-être parce qu'elles sont plus vraies, plus bouleversantes ou encore parce qu'elles mettent en lumière quelque chose qu'on préfère taire. Dans "Ce qui ne nous tue pas", Emmanuelle Visseaux décrit avec beauté quelque chose de très dur et d'inimaginable. C'est un récit addictif, transcendant qu'on dévore sans pouvoir s'arrêter, frappés par la douleur qui en ressort. A lire sans ne plus tarder.

Logo étoile

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

Les informations recueillies sont collectées et traitées, conformément à notre Charte Vie Privée, par Librinova, afin de vous communiquer notre newsletter.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de directives post-mortem et, pour des motifs légitimes, de suppression des informations à caractère personnel vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous adressant votre demande, à l’adresse suivante : cnil@librinova.com