T'as pas le sida j'espère ?!

Un parcours de vie de la sérophobie à la sérofierté

de Fred Colby

  12 Commentaires  

T'as pas le sida j'espère ?!

Cette phrase – "T'as pas le sida j'espère?!" – est le point de départ de ce livre témoignage. Parce que certains mots font plus mal que des coups.

Je m'appelle Fred, j'ai 39 ans et je suis séropositif.

Mon histoire n’est ni banale ni extraordinaire. C’est l’histoire d’un jeune gay qui a ...

En lire plus

Cette phrase – "T'as pas le sida j'espère?!" – est le point de départ de ce livre témoignage. Parce que certains mots font plus mal que des coups.

Je m'appelle Fred, j'ai 39 ans et je suis séropositif.

Mon histoire n’est ni banale ni extraordinaire. C’est l’histoire d’un jeune gay qui a fui une petite ville à la mentalité étriquée pour vivre son homosexualité de façon plus libérée à Paris. Un garçon qui a connu de grands moments de bonheur et aussi de grands moments de peine. Qui a contracté le VIH à une période de sa vie où il était particulièrement seul et vulnérable. Et qui a transformé cette épreuve en force, en combat et en fierté.

(−) Réduire
12 Commentaires

Publié par jocelyn-roure : le 18/10/2020

Une très belle autobiographie. C’est très bien écrit, sans pudeur aucune. Fred nous dévoile son intimité, son parcours parfois difficile, ses souffrances mais surtout nous emmène avec lui dans son combat contre la sérophobie qui persiste encore trop bruyamment aujourd’hui. Il nous informe, nous rassure, Les avancées thérapeutiques permettent désormais d’inhiber efficacement la réplication virale, de ne pas transmettre le VIH . Alors pourquoi encore ce rejet, cette peur du séropo ? Le manque d’information sûrement. C’est alors que Fred nous transporte dans sa vie et nous éclaire. A lire absolument.

Publié par michael-mathieu : le 23/10/2020

Le livre de Fred aurait pu être un outil pédagogique comme un autre, mais c’était sans compter sur la personnalité de son auteur. #TPLSJ est un témoignage d’une belle authenticité, parfois troublant, drôle, sensuel, et baigné de cette lumière qui émane de Fred quand on le connaît. À mes yeux, c’est un texte qui devrait être étudié au lycée, pour que les jeunes puissent comprendre, le plus rapidement possible, ce qu’est la prévention, et surtout éviter des attitudes sérophobes.

Publié par ratdebibliothèque : le 24/10/2020

Une lecture qui fait du bien ! Je l’ai lu comme un journal intime et un parcours initiatique sur la sexualité, l’amour de soi et l’amour pour l’autre. Ce livre est un réel outil éducatif tant pour les personnes concernés pouvant s’identifier tant pour ceux pour qui la communauté LGBT leur est inconnue. Fred Colby nous révèle son cheminement sans tabou et nous dévoile son évolution intellectuelle qui lui a permis d’être celui qu’il est aujourd’hui : une homme fier, avec des convictions, luttant pour faire évoluer les mentalités sur les personnes atteintes du VIH et surtout dédiaboliser cette maladie et les personnes malades.

Publié par olivier-matrot : le 25/10/2020

Je ne connaissais Fred qu'a travers les réseaux sociaux. Désormais j'ai l'impression de bien mieux le connaître. J'ai dévoré ce livre tellement il est facile à lire. Il ne nous reste plus qu'a faire connaissance dans la vraie vie. Bravo pour ce témoignage. Amitiés. Olivier.

Publié par ericbl : le 30/10/2020

Selon moi, le récit autobiographique de Fred est un véritable outil pédagogique qui permet de lutter contre la stigmatisation des personnes atteintes du VIH et surtout de libérer la parole à ce sujet, car les préjugés ont encore la vie dure, même à notre époque. J'ai été ému à plusieurs reprises par l'humanité qui ressort de son témoignage. Quelle que soit l'expérience de chacun.e, je pense qu'on peut tou.te.s s'inspirer de son parcours de vie pour faire face à l'adversité et faire preuve de résilience. Je recommande vivement !

Publié par serge-dubus : le 03/11/2020

Fred ressemble à un Tom Sawyer de Miramas qui découvre et accepte qui il est. Faire passer le message à sa famille dans laquelle les relations entre les membres ne sont pas simples est plus compliqué. C’est la partie la plus émouvante de cette autobiographie sans concession ni sur les situations évoquées ni sur le lexique employé.. Durant ses études et au début de l’âge adulte il décide de monter à Paris et découvre la vie gay dont il profite sans restriction. Et puis malgré sa gestion des risques il est rattrapé par le VIH. L’abattement est de courte durée et après avoir rencontré par hasard des volontaires de AIDES il entre à petits pas dans la lutte et la prévention contre le SIDA, pour finalement devenir celui que nous connaissons via différents réseaux., acteur inlassable de la lutte contre la Sérophobie. Tellement de réseaux qu’il en frôle le burn-out. Et tout au long des pages de sa vie et du livre cette expression qui lui revient trop souvent dans la gueule:: « T’as pas le Sida j’espère ». Merci à lui d’avoir pris la succession des anciens morts ou surtout encore vivant.

Publié par olivier-dupuy : le 05/11/2020

Le récit de Fred Colby est comme lui : impudique, militant, courageux, tendre, folle, optimiste, fan, intime, altruiste, déterminé, attachant. Il ne peut laisser personne indifférent. Fred a réussi à transformer son parcours de vie, a priori semé d’embûches, en une suite de victoires successives sur la fatalité.

Publié par blanchette-paris : le 05/11/2020

Alors rien que le titre m’a interpellée.... parce que pour moi, c’etaIt plutôt : t’es pas enceinte j'espère.... mais la même violence ressentie. Chaque chapitre est chronologique, sur 10 ans, un parcours de vie qui force le respect : comment survivre à tout ce qui s’ajoute à la maladie ? la violence des mots, des situations et des actes, l’extrême violence de ces gens qui « pensent bien faire » ou bien dire, et qui ne se remettent, eux, jamais en question. La peur n’empêche pas le danger et ce n’est pas une raison suffisante pour le faire payer aux autres : la peur de la maladie, la confusion encore aujourd’hui entre VIH et Sida, forcément associée à une sexualité débridée, l'idée insupportable qu’il y avait « qu’à » faire plus attention... La force de vie, féroce, qui émane de ces lignes, qui à chaque paragraphe, vous pousse à l’humilité, au respect, et aussi à la joie : malgré tout, rien n’est perdu, jamais ! Avancer et tracer son chemin malgré les embûches : la famille pas forcément sympathique, les collègues, les faux-amis... Never give up ! Un premier livre qui, j´espère bien, ne sera pas le dernier. Un témoignage essentiel à partager aussi avec les plus jeunes dans les collèges et les lycées, comme le dit si bien Jean-Luc Romero dans la préface.. Et en plus, des références musicales, de MJ à Daho, pour mon plus grand plaisir.

Publié par julien-martinez : le 15/11/2020

Un super livre, qui se dévore. Fred ne nous expose pas sa vie, il nous la partage dans ce qu'il y a de plus intime et de plus fragile. Un ouvrage à mettre entre toutes les mains néophytes, soignantes ou militantes. Julien

Publié par mrdeuxpointzero : le 15/11/2020

Fred nous livre son bout de vie de petit canard à majestueux cygne . Bcp d’émotions dans son livre son histoire , ses plans ,ses amours , sa contamination, le regarde des autres et enfin sa renaissance Bravo Fred je suis très ému par ton livre tu parles sans détour et ça fait du bien !! Christophe .

Publié par kirli2020 : le 17/11/2020

Que de chemin parcouru depuis Miramas ! Fred, j'ai adoré ton livre, qui semble être une très longue lettre à ton frère. Vous allez renouer vos relations, c'est certain ! Je suis admiratif car tu as su transformer ces épreuves en force incroyable. Merci pour ton militantisme contre la sérophobie.

Publié par cedric-daniel : le 11/01/2021

Un texte impudique, souvent. Drôle, parfois. Touchant, énormément. Un témoignage à la première personne sur un parcours qui conduit à l'affirmation de soi et la participation active à la lutte contre les discriminations. ça parle de VIH et de sexualité, mais ça fait écho à plein d'autres sujets et en plus c'est très pédagogique. Bref, lecture vivement recommandée pour changer de regard notamment sur les personnes vivant avec le VIH et pour prendre une bonne bouffée d'oxygène !

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.