Celle qui reste

de Hélène Maire Bailet

  6 Commentaires  

Celle qui reste

Celle qui reste, c’est Alice… 

C’est son histoire : une vie, comme un parcours initiatique, fait de manques et d’espoirs, de rêves et d’illusions, de rencontres et de fuites…

Un demi-siècle à essayer d’exister… 

Autour de cette femme touchante gravitent  tous ceux qu ...

En lire plus

Celle qui reste, c’est Alice… 

C’est son histoire : une vie, comme un parcours initiatique, fait de manques et d’espoirs, de rêves et d’illusions, de rencontres et de fuites…

Un demi-siècle à essayer d’exister… 

Autour de cette femme touchante gravitent  tous ceux que nous pourrions être, ou avoir été … comme si nous avions tous connu un jour une Alice.

Un récit sans pathos, mais lucide… ce qui n’exclut pas un certain lyrisme. 

(−) Réduire

6 Commentaires

Publié par augustin : le 02/01/2019

De quel côté du miroir Alice promène-t-elle sa vie solitaire ? Entre le pont Mirabeau, Notre Dame des Oiseaux, la fumette en 68, une île de rêve, le Sahara, un relai de chasse… Alice peut parfois goûter à la vie mais elle se sent bizarre, il lui manque toujours quelque chose ou quelqu’un. Parfois elle déraille. Quelque chose cloche. Alice flotte entre deux eaux et le lecteur avec elle dans des espaces superbes ou tragiques entre réalité et fantasme. Son portrait se dessine aussi comme un kaléidoscope dans le regard de son entourage, l’amie, le médecin, l’amant, le grand-père, des regards de biais, souvent même biaisés. L’auteur n’insiste pas, n’explique jamais. Mais le lecteur est briefé, il sait. Il sait qu’Alice est « celle qui reste », on lui a présenté les personnages fantomatiques qui auraient dû composer une famille à cette petite fille qui a beaucoup de raisons de se sentir « bizarre ». Un roman dense, intrigant, puissant, profond. Alice m'accompagnait depuis toujours sans que je le sache et ne cessera de m'accompagner. Découvrez-la, vous la connaissez déjà ! Frédérique Trimouille

Publié par laurencana-dubois : le 14/01/2019

Bravo pour ce récit qu'on lit d'un trait, bien écrit, intéressant, évidemment bien documenté. Une expression dynamique sans jargon ni jugement. On assiste à la dérive inexorable, malgré des efforts répétés pour sortir la tête hors de l'eau. Une épave humaine comme on en rencontre chacun, une dérive possible en chacun aussi peut être. Pas rose mais réaliste. Je recommande ce livre à tous mes amis francophones.

Publié par arielle : le 20/01/2019

Le livre commence par une histoire familiale particulièrement tragique, avec ses drames et ses secrets, puis se poursuit comme un conte, et on est pris par la poésie des lieux, des personnages, du texte, sans plus se demander si on est dans la vraie vie d'Alice, ou dans ses rêves, ou ses cauchemars. On se laisse porter, c'est tout. Bravo!

Publié par sophie-delattre : le 10/02/2019

on en lâche plus ce livre , il vous tient par ses personnages qui essaient de prendre vie de page en page et par son écriture simple et poétique une immersion dans un monde dont la belle couverture rend bien compte A découvrir absolument Sophie

Publié par ariane-romatet : le 25/04/2019

Des personnages marqués au fer rouge qui laissent leur empreinte au fil de l'histoire...une histoire qui file sans que le passé ne lâche prise . Un roman rythmé qui emporte le lecteur de drame en secret de famille, questionnant sur la construction de soi

Publié par xavier-maire : le 27/08/2019

Une écriture sensible, une analyse fine de la psychologie des personnages, sans jamais livrer les clés au lecteur. La maternité, la relation aux autres, le poids de la famille nous interrogent tout au long de l'histoire. On rentre dans ce roman progressivement, intrigué par l'accroche, puis on s'attache à Alice, jusqu'à ne plus la lâcher jusqu'à la dernière page.

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez nous sur les réseaux sociaux.