RDA mon amour

de Jean Emelina

  1 Commentaires  

RDA mon amour

Michel Lombard, vieil universitaire niçois cabossé, retrouve dans un tiroir, 37 ans après, une photo prise à Iéna, en RDA, en 1981, au cours d’une de ses missions d’enseignement. Remonte alors, violent, amusé, amer et éblouissant le souvenir de ses pittoresques voyages de l’autre côté du rideau de f ...

En lire plus

Michel Lombard, vieil universitaire niçois cabossé, retrouve dans un tiroir, 37 ans après, une photo prise à Iéna, en RDA, en 1981, au cours d’une de ses missions d’enseignement. Remonte alors, violent, amusé, amer et éblouissant le souvenir de ses pittoresques voyages de l’autre côté du rideau de fer, au temps de la guerre froide.
Il est tombé à la fois sous le charme inattendu d’un pays rébarbatif, de ses étudiants enthousiastes et des beaux yeux noirs de Mélodie.
Petit flirt d’été ? En fait, amour fou de haut péril, plein de ravissements, de mélancolies et d’orages, qui lui rappelle son premier amour de seize ans. Et cet amour, nourri de chimérique, persistera dans l’attente et le rêve, malgré les obstacles et les absences, jusqu’à la chute du Mur et au-delà. Il sera sauvé par l’écriture.
Double expérience amoureuse et politique, intense et vibrante, vécue à cinquante ans avec un cœur de seize ans, confrontée à l’usure des cœurs, du Temps et de l’Histoire.

(−) Réduire

1 Commentaire

Publié par jacques : le 15/05/2019

On est prévenu dès le début : « Une aventure de rien du tout avec une fille de rien du tout dans un pays qui n’existe plus. » Mais rien n'est moins sûr : l'aventure aura tout de même marqué le narrateur au point d'en faire ce récit plus de trente ans après ; la fille est d'une beauté convulsive et aura dérouté un homme marié et aimant au point d'en imprimer la mémoire à jamais ; et le pays, certes n'existe plus, mais son histoire aura marqué urbi et orbi la terre toute entière. Autant le dire tout de suite : le récit de Jean Emelina, avec la part d'auto-vérité et d'auto-fiction propre au genre, est un petit chef-d’œuvre. Un témoignage de ce que la littérature doit à la vie et de ce que la vie doit à la littérature. Une traversée des frontières culturelles, géographiques, politiques, mais aussi une traversée de soi tant le narrateur, Michel Lombard, âgé de plus de quatre-vingt ans, donne l'impression de parcourir sa mémoire comme s'il écrivait son propre testament. Le livre est passionnant. Il accueille, croise et intègre jusqu'à les confondre une mémoire individuelle et une mémoire collective. L'histoire d'un amour fou entre un universitaire niçois et une étudiante, la belle Mélodie, rencontrée lors d'une mission en RDA. Dans le récit, la confluence des dynamiques est telle que tout s'emmêle. Le partage, la correspondance, la coïncidence des émotions qui en émanent, concernent avec la même énergie l'évolution de la relation amoureuse et l'évolution d'un pays dont les murs s'écroulent en 89. RDA mon amour invite constamment à considérer ce va-et-vient infernal comme l'empreinte d'une vie, de toute une vie, de tout un monde. Avec un sens du dialogue et de la description qui restitue le plus vivant des années 80 en RDA, ajouté à une écriture précise, incisive, vigilante, à la fois dans la distance et la transparence de soi, l'écrivain ne se refuse jamais à l'émotion, ni à la dérision, ni même aux quatre vérités sur un monde finissant. Le récit ne manque pas de scènes de bravoure inoubliables par leur accent de vérité et où les personnages se cherchent et se construisent autant qu'ils le peuvent dans un monde en déroute. Une nouvelle fois se vérifie ici l'aptitude de la littérature à nous rendre à nous-mêmes et à vaincre le temps.

Logo étoile

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

Les informations recueillies sont collectées et traitées, conformément à notre Charte Vie Privée, par Librinova, afin de vous communiquer notre newsletter.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de directives post-mortem et, pour des motifs légitimes, de suppression des informations à caractère personnel vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous adressant votre demande, à l’adresse suivante : cnil@librinova.com