Pouaimes & Pouhaines

de Jean-François Moreau

  1 Commentaires  

Pouaimes & Pouhaines

Malheureusement pour moi, je suis né l’aîné, espéré, aimé, éveillé, doué pour tout et mauvais en rien, chanceux et prêt pour la réussite d’une vie princière, riche avec une femme de rêve qui lui fera de beaux enfants amateurs de poèmes d’amour azur…

Heureusement pour moi, je suis ...

En lire plus

Malheureusement pour moi, je suis né l’aîné, espéré, aimé, éveillé, doué pour tout et mauvais en rien, chanceux et prêt pour la réussite d’une vie princière, riche avec une femme de rêve qui lui fera de beaux enfants amateurs de poèmes d’amour azur…

Heureusement pour moi, je suis né avec l’Anschluss, pour la joie triste des guerriers vaincus en juin 40, chétif au temps des Tarzan, surtout au niveau des tendons d’Achille qui rendent tragiques les amours futiles et du cœur qui rendent jouissifs les poèmes de la haine de l’échec, pourtant inéluctable…

Poèmes écrits de 1990 à 2010, époque de ma vie la plus exaltante, la plus riche en expériences diverses et variées, la plus douloureuse dans sa fin qui est que la vieillesse n'est nullement obligée d'être un naufrage ! 

(−) Réduire

1 Commentaire

Publié par moreau : le 26/03/2015

Le poète a toujours raison et je peux dire avec Aragon… la femme est l'avenir de l'homme… Faut-il enlever le U de l'autodérision et intituler l'opuscule POAIMES & POHAINES? POHAIMES & POAINES?

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !