La fille au mitote

de Marceline Bodier

  8 Commentaires  

La fille au mitote

Mitote (prononcez mi-to-té) : définit chez les Toltèques l’inconscient, qui crée une sorte de brouillard – fait de nos secrets - entre les autres et nous. 

Été 1979. Stéphane, Jean-Jacques, Blaise et Agatha vivent un été enchanté, bercés par la musique de Led Zeppelin et leurs rêves de gloire.
Deve ...

En lire plus

Mitote (prononcez mi-to-té) : définit chez les Toltèques l’inconscient, qui crée une sorte de brouillard – fait de nos secrets - entre les autres et nous. 

Été 1979. Stéphane, Jean-Jacques, Blaise et Agatha vivent un été enchanté, bercés par la musique de Led Zeppelin et leurs rêves de gloire.
Devenus inséparables, les trois garçons emménagent ensemble à Nancy pour poursuivre leurs études. Une vie de fêtes et d’insouciance… ou presque, car Stéphane, jeune homme solaire et talentueux, est aussi jalousé qu’admiré par ses camarades. Lorsqu’il est retrouvé assassiné, tous sont suspectés, en vain.

2008. Le fils de Stéphane essaye de résoudre enfin le mystère de la mort de son père, mais aussi de mieux connaître cet homme qui ne l’a pas élevé. Il entraîne avec lui la fille de Jean-Jacques, qui cherche à lever le voile sur les secrets de sa famille.

Un roman à l’atmosphère envoûtante sur le passage à l’âge adulte, qui prend le temps d'explorer les zones d'ombre de l'âme humaine.

(−) Réduire

8 Commentaires

Publié par augustin : le 24/07/2017

Ce roman est délicieux. On court de page en page, on va de surprise en surprise, on veut savoir la suite et la suite est là qui vous accueille jamais décevante et la fin est comme un jaillissement de lumière qui éclaire le tout et le début d'un jour nouveau. Plein de clins d'oeil mystérieux. Un comte moderne poétique drôle et profond à la fois. Bravo.

Publié par schristi : le 26/07/2017

Dès les premières pages, j'ai été saisie par l'atmosphère étrangement inquiétante qui règne dans cette ville de Lincey. Et puis les personnages m'ont intriguée ou fascinée, ils m'ont plu ou m'ont agacée, au point que je me suis surprise à vouloir chercher leur photo sur internet, puis des articles de journaux relatant ce fait divers révoltant ! Et je les ai suivis avec avidité dans leur quête de la vérité, faite de rebondissements et de surprises, de questionnements vivants sur la psychologie, l'héritage, l'amour... Un excellent roman !

Publié par florencema : le 10/08/2017

Je cherchais un roman psychologique pour l’été, le voilà ! On se laisse balader par l’écriture très musicale de l’auteure. Les personnages sont tellement vivants (même celui qui est mort ;-) qu’on a l’impression de tous les (re)connaître. Un voyage lumineux dans la campagne nancéenne et un peu plus trouble dans les profondeurs des secrets de famille ou d’amitié.

Publié par aubrycoin : le 31/10/2017

mjaubrycoin 31 octobre 2017 ★★★★★ ★★★★★ Belle découverte dans le monde contrasté de l'auto-édition où le pire ne doit pas faire oublier le meilleur ! Bien loin des romances feel good sans saveur qui se multiplient de façon exponentielle, il existe des romans forts qui laissent une trace durable dans les mémoires et apportent aux lecteurs exigeants un plaisir qu'il serait bien dommage de bouder. C'est d'abord l'histoire de quatre jeunes gens soudés par l'amitié et une commune passion pour la musique de Led Zeppelin . Et puis le drame survient avec le meurtre de l'un d'entre eux et ce crime, non élucidé, continuera à hanter la génération suivante, celle de leurs enfants. Robert et Esfera vont tout tenter pour résoudre le mystère. Esféra, c'est la fille au mitote ,celle qui donne son nom au roman, celle dont l'esprit est habité par des personnages qui ne cessent de lui parler en s'appropriant son inconscient . Chaque étape de la quête de la vérité va révéler des secrets enfouis et chacun des personnages présentera une des facettes de la réalité multiforme pour enrichir le récit jusqu'au développement final tellement inattendu... Le style de Marceline Bodier est impeccable et son aisance à faire progresser le lecteur dans ce drame psychologique intelligent, apporte la preuve de ses qualités de romancière . Une lecture hautement recommandable !

Publié par lolivia : le 09/11/2017

Dès que j'ai vu cette couverture et lu le résumé je me suis dis "il faut absolument que je le lise". Au début, nous sommes en 2008 à des obsèques à Lincey, un petit village. Puis, l'histoire va reprendre une semaine plus tôt. C'est le festival Litt' à Lins', un festival de littérature et de musique qui a lieu au mois d'août chaque weekend et ce depuis une vingtaine d'années déjà. Ce rendez-vous est organisé par Jean-Jacques Démaux et Agatha sa soeur, deux enfants du pays. Tout se déroule comme d'habitude, sauf pour Ruth, la femme de Jean-Jacques, elle remarque qu'un homme la regarde avec insistance, puis la trouble au point de faire émerger en elle un sentiment tu depuis longtemps, se sentir désirable. Déstabilisée, Ruth sort prendre l'air, elle comprend trop tard la perche qu'elle vient de lui donner. Ayant un peu plus bu que d'habitude, la discrète Ruth, se sent libérée et accepte une cigarette alors qu'elle ne fume plus depuis très longtemps. Pendant qu'Agatha est avec ses amies, Françoise et Phyllis, Blaise Lecabe, le ministre de l'intérieur, dîne à la même table que Jean-Jacques son ami d'enfance avec lequel il est brouillé depuis vingt ans. Puis, le récit reprend avec le passé des trois amis d'enfance, Jean-Jacques, Blaise et Stéphane de 1979 à 1985. Stéphane et Jean-Jacques ont la même passion pour la musique. Entre la colocation, la musique et les études, ils mènent leur vie d'étudiants quand un événement tragique va survenir en 1985 dans l'appartement. Stéphane va être assassiné, entre suspicions, mystères, aucune preuve et aucun aveux, l'affaire est classée sans suite. Virginie Pinard était avec Stéphane et quelques mois après sa mort elle accouche de leur enfant. Ce fils va s'intéresser de près à la mort de son père et va entamer des recherches, notamment en cherchant à visionner les interviews de l'époque. Il préfère se faire appeler Jonathan et veut faire la connaissance d'Esfera, la fille de Ruth et Jean-Jacques. Les points de vue de chaque personnage sur cette affaire seront dévoilés. Où cela va t'il les mener ? Le fils de Stéphane est à la recherche de ses racines, entre apparences et confidences, que trouvera t'il ? Quelles en seront les conséquences ? C'est le premier roman de l'auteure et je suis bluffée, c'est une très belle réussite. L'auteure, Marceline Bodier, a su donner de la profondeur aux personnages. Dans ce roman psychologique, l'intrigue est bonne et le suspense sera maintenu jusqu'au dénouement final. La plume de l'auteure est plutôt musicale et d'ailleurs, l'histoire est racontée sur un air de Led Zeppelin, c'est comme si la musique les suivait tous. Cette lecture est une belle découverte !

Publié par slimda : le 12/12/2017

L'intrigue de ce roman est passionnante, déconcertante et bouleversante. Du commencement à la fin du roman, le lecteur est comme magnétisé par les pages. Ce que j'ai peut-être le plus apprécié, c'est l'introspection psychologique des personnages. L'auteure réussit à faire partager au lecteur et de manière précise, les sentiments, ressentiments des personnages dans toute leur complexité. C'est très puissant. Je recommande donc fortement la lecture de ce roman et j'espère que l'auteure en publiera un autre. Une belle découverte.

Publié par pauly92 : le 15/12/2017

Il se dégage de ce roman une atmosphère envoûtante, ensorcelante, onirique. Outre le suspens, qui est maintenu jusqu'à la dernière page, l'auteure nous fait vivre de véritables émotions, nous donnant accès aux pensées les plus profondes, les plus intimes des personnages, auxquels on s'attache très vite et qu'on a du mal à quitter, une fois le livre refermé. La fille au mitote fait partie de ces ouvrages dont la lecture fait bouger quelque chose en vous, vous transforme. Une expérience à vivre absolument ! Une histoire à la fois dérangeante, troublante et rassurante, pleine d'espoir, décrivant une nature humaine fragile et belle à la fois, où vie et mort se côtoient, beauté et noirceur de l'âme, où les personnages les plus inquiétants ne sont pas toujours les plus redoutables, où les plus redoutables se révèlent être aussi parfois les plus altruistes, prêts à tout donner, à se sacrifier pour libérer les autres du mitote, du brouillard. De quoi se réconcilier avec toute la complexité du monde, de l'humain et de la vie.

Publié par marylinestan : le 05/01/2018

La fille du mitote, drame psychologique, prend racine en Lorraine dans les années 70 au moment de l’avènement, puis de l’âge d’or du groupe Led Zeppelin. Leur charisme et leur musique vont bouleverser la vie de Stéphane, fan inconditionnel, qui va transmettre sa révélation à ses trois amis et orienter leurs relations vers une existence sublimée par une certaine idée de liberté et cimentée par la passion créatrice. Mais à l’aube de ses vingt-trois ans, dans la promesse d’un avenir radieux et d’un nouvel été éclaboussé de boutons d’or, Stéphane succombe, assassiné. Le brouillard tombe, enveloppe les survivants de cette tragédie d’un voile de souffrance, d’incompréhension, de culpabilité qui les affectera toute leur vie, et qu’ils transmettront à leur progéniture. Qui a tué Stéphane ? Pourquoi ? Est-il seulement réaliste, vingt ans plus tard, que son fils parvienne à faire éclater la vérité là où tous ont échoué ? Le lecteur en doutera longtemps, car l’auteure analyse, décrypte, dissèque les arcanes de l’âme humaine avec une redoutable efficacité, et construit une trame complexe, mêlant à une intrigue forte les auras mystérieuses de la mystique toltèque et de Saint Augustin. L’ombre du Zeppelin plane, clin d’œil à la jeunesse et à son élan vital fatal : chaque chapitre ponctué par un extrait de chanson offre une lancinante litanie où le défunt semble s’exprimer. Le récit, généreux, puissant, emporte le lecteur jusqu’à un dénouement inattendu délivré dans les ultimes feuillets. Marceline Bodier se livre ici à un exercice extra ordinaire extraordinairement réussi, à lire et à faire lire.

Logo étoile

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

Les informations recueillies sont collectées et traitées, conformément à notre Charte Vie Privée, par Librinova, afin de vous communiquer notre newsletter.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de directives post-mortem et, pour des motifs légitimes, de suppression des informations à caractère personnel vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous adressant votre demande, à l’adresse suivante : cnil@librinova.com