Et j'ai choisi de vivre

de MARILYSE TRECOURT

  1 Commentaires  

Et j'ai choisi de vivre

« — Allô, pouvez-vous envoyer une ambulance ? C’est pour mon mari. Il… il est inconscient. »Alice et Maxime avaient un rêve : s’installer aux Etats-Unis pour ouvrir une boulangerie en plein cœur de Manhattan. La vie les a exaucés, même au-delà de leurs espoirs.Jusqu’au jour où le cauchemar ...

En lire plus

« — Allô, pouvez-vous envoyer une ambulance ? C’est pour mon mari. Il… il est inconscient. »

Alice et Maxime avaient un rêve : s’installer aux Etats-Unis pour ouvrir une boulangerie en plein cœur de Manhattan. La vie les a exaucés, même au-delà de leurs espoirs.

Jusqu’au jour où le cauchemar commence. Maxime est retrouvé inanimé, souffrant d’un traumatisme crânien. Que lui est-il arrivé ? Pourquoi Alice est-elle suspectée, alors qu’elle l’aime depuis leur premier regard ? Que cherche-t-elle à cacher, au péril de sa propre vie ?

Une histoire qui sonde les secrets qui sommeillent au fond de nous, ceux que l’on ne se pardonne pas, ceux qui reviennent nous hanter alors qu’on les croyait enfouis dans les cendres du passé.

Dans ce cinquième roman, Marilyse Trécourt conjugue suspense et émotions, amour et mensonges, sacrifices et culpabilité, tout en vous posant une question : et vous, avez-vous choisi de vivre ?

(−) Réduire

1 Commentaire

Publié par everubylenn : le 15/08/2017

Parfois, une belle histoire d'amour peut avoir le parfum du pain! (J'ai alors rêvé d'ouvrir ma propre boutique... ) Un jeune couple ouvre une boulangerie à New York, "La Baguette enchantée". Avec des rêves plein la tête, Alice et Maxime incarnent l’idéal du rêve américain. La relation amoureuse qu’ils entretiennent, est très touchante, on sent la complicité. Ils sont reliés par l'amour du métier, du travail bien fait et du bon… Mais un jour le conte de fée s’arrête, Alice trouve son mari inconscient au bas de l'escalier, il souffre d’un grave traumatisme crânien. Le médecin lui annonce la gravité de la situation. Elle est brisée, consciente de perdre l’amour de sa vie. Dès lors qu'elle est suspectée par la police de New York, Alice nous relate son histoire plus en profondeur, parsemée de zones d'ombre... J'ai toujours adoré l'atmosphère des boulangeries, je peux dire que là, j'ai été "agréablement servie". Des personnages attachants, une écriture fluide qui permet de passer un bon moment de détente et de lecture. En résumé une belle bouffée d'oxygène... Bravo et merci pour cette belle histoire du bout du monde !

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !