Parce que la vie ne suffit pas

de Nathalie Longevial

  9 Commentaires  

Parce que la vie ne suffit pas

Après avoir essayé de terminer un roman, alors que ce qu’elle écrit le mieux ce sont des quatrièmes de couverture, format un peu court quand on veut devenir écrivain, Marie, 48 ans et quelques, décide d’arrêter d’écrire, persuadée que sa vie parfaite et néanmoins banale ne lui permet pas de l ...

En lire plus

Après avoir essayé de terminer un roman, alors que ce qu’elle écrit le mieux ce sont des quatrièmes de couverture, format un peu court quand on veut devenir écrivain, Marie, 48 ans et quelques, décide d’arrêter d’écrire, persuadée que sa vie parfaite et néanmoins banale ne lui permet pas de le faire.

Son mari lui offre un séjour en résidence d’auteurs à l’occasion de son non-anniversaire où elle accepte de se rendre, un peu comme un baroud d’honneur.
Là-bas elle se trouve confrontée à tous ses démons : les autres stagiaires n’écrivent-ils pas mieux qu’elle, son histoire présente-t-elle un intérêt pour quelqu’un, écrire s’apprend-il et puis, à presque cinquante ans, a t-on encore le droit de changer de vie ? La rumeur qui court selon laquelle la résidence est un centre de désintoxication pour écrivains compulsifs ne l’aide pas davantage à mener son objectif à terme.

Mais, parce que la vie ne suffit pas, heureusement qu’il reste ses rêves. 

(−) Réduire

9 Commentaires

Publié par dorothee-long : le 19/06/2018

Superbe livre !

Publié par lucleb : le 25/06/2018

Merci Nathalie Longevial pour ce livre magnifique ! Une écriture singulière qui sera très vite reconnaissable, les personnages sont attachants, un beau moment. J'ai déjà hâte de découvrir les suivants !! Luc

Publié par charlesrevue : le 03/07/2018

La plume généreuse de Nathalie Longevial nous propose une mise en abyme dans le monde de l'écriture, avec ses craintes, ses obsessions mais aussi ses satisfactions. Un récit bien rythmé et garni de fraîcheur. Et en bonus, des conseils d'écriture très utiles !

Publié par christelle-devillers : le 24/09/2018

un très beau premier roman, une belle histoire, une écriture reconnaissable entre mille, et un moment loin du quotidien, juste parce que parfois, la vie ne suffit pas.

Publié par marcelineb : le 03/10/2018

Une narratrice qui annonce ses 48 ans dès la première page (quoi, mais c'est mon âge !), son rapport compliqué à l'écriture (quoi, mais c'est moi !)... un titre qui évoque malgré tout la nécessité d'écrire (les connaisseurs auront reconnu la citation de Pessoa, mise en exergue du livre : "J'écris parce que la vie ne suffit pas") : il n'en fallait pas plus pour me donner terriblement envie de lire ce livre. J'ai bien fait : c'est une excellente surprise. Toute sa construction repose sur une mise en abyme : à l'approche de la cinquantaine, une blogueuse qui ne dépasse jamais la rédaction de quatrièmes de couverture se confronte à son désir d'écriture pendant une résidence d'une semaine, au cours de laquelle elle finira par écrire un livre... qui pourrait être celui qu'on lit et qui raconte cette résidence, puisqu'il est écrit par Nathalie Longevial, blogueuse proche de la cinquantaine, qui signe là son premier roman. J'aime beaucoup cette structure, qui a des prédécesseurs plus que prestigieux : pour ne citer que ceux que j'ai adorés, Les Faux-monnayeurs (au cours duquel Edouard écrit un livre intitulé justement Les faux-monnayeurs) ou encore La vérité sur l'affaire Harry Québert (deuxième roman de l'auteur, au cours duquel Marcus peine justement à écrire son deuxième roman). La différence est que l'écriture du livre est le thème principal, et que l'auteure décortique les errements, les doutes, les essais-erreurs par lesquels tout apprenti écrivain est passé. Le livre est centré sur Marie, mais Jacques est l'autre personnage principal : les chapitres à la première personne racontent l'histoire tantôt du point de vue de Marie, tantôt de celui de Jacques, écrivain arrivé trop haut trop tôt, dont l'histoire s'est bloquée en même temps qu'une histoire d'amour, et qui va - peut-être - jouer sa renaissance pendant cette semaine de résidence. Cette manière de faire porter la voix du désir d'écrire par plusieurs personnages qui se complètent, se contredisent, se blessent et se réconcilient, permet au lecteur d'assister à une mise en scène de ses propres contradictions : c'est très riche. J'ai lu le livre avec passion, comme s'il me donnait enfin l'occasion d'entrer dans la tête des autres écrivains et de me mettre au clair dans la mienne... J'ai également adoré que l'auteure mette en évidence l'idée que 50 ans, c'est le bon moment pour réaliser ses rêves. Inutile d'ajouter que je ne pourrais pas être plus d'accord avec elle !

Publié par christellea : le 04/10/2018

J'adore le ton, l'écriture. Tout est beau, les personnages, l'ambiance, Marie, un beau et bon moment moment. Je vous le conseille sans hésitation

Publié par claude-guerre-1 : le 04/10/2018

Un livre à lire absolument, on est embarqué dès la première page dans cette histoire attachante et on ne peut que continuer jusqu'à la fin. L'écriture est originale et les personnages remplis de vie.

Publié par mariealine-garroussia : le 04/10/2018

Un premier roman très bien écrit qui parle merveilleusement bien de la difficulté à écrire, ou plutôt de la difficulté de croire en sa capacité à écrire. Un livre construit comme un roman policier, qu’on a du mal à lâcher !

Publié par clairebl : le 08/10/2018

Dès le départ, tout semble aller de travers pour Marie, qui a renoncé à l'écriture, sa passion : pour son non-anniversaire, son mari et ses amis lui offrent un séjour en résidence d'écrivains ! Celle-ci s'y rend donc à contrecoeur... Isolée dans cette résidence, sans téléphone, sans lien avec l'extérieur, elle partagera le quotidien de quatre autres "candidats", sous la coupe d'un maître d'écriture assez odieux au premier abord, Jacques. Bien entendu, rien ne s'y passe comme prévu ! Mais je n'en dirai pas plus. Les personnages sont bien campés, les dialogues, truculents. On rit, on sourit, on réfléchit aussi. En effet, ce livre est une réflexion sur l'écriture, sur ce qui pousse chaque aspirant écrivain, chaque auteur confirmé, à noircir des pages et des pages... À lire absolument !

Logo étoile

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

Les informations recueillies sont collectées et traitées, conformément à notre Charte Vie Privée, par Librinova, afin de vous communiquer notre newsletter.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de directives post-mortem et, pour des motifs légitimes, de suppression des informations à caractère personnel vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous adressant votre demande, à l’adresse suivante : cnil@librinova.com