Tous dans le même bateau - Tome 1

Carnets de bord de 4 confinés

de Ouvrage collectif

  1 Commentaires  

Tous dans le même bateau - Tome 1

En cette période de tempête qu’est l’épidémie de coronavirus, l'écriture apparaît comme une bouée de sauvetage.
À l’occasion du concours d’écriture Journal de bord du confinement organisé par Librinova en avril 2020, des centaines d’auteurs ont ainsi saisi l’occasion de partager leurs histoi ...

En lire plus

En cette période de tempête qu’est l’épidémie de coronavirus, l'écriture apparaît comme une bouée de sauvetage.
À l’occasion du concours d’écriture Journal de bord du confinement organisé par Librinova en avril 2020, des centaines d’auteurs ont ainsi saisi l’occasion de partager leurs histoires, réelles ou imaginées.

Tous dans le même bateau regroupe les plus surprenantes et émouvantes de ces histoires, qu’elles soient écrites à une ou plusieurs mains.

Découvrez ici quatre nouvelles : Chère Mamie, Ceci n’est pas un journal de confinement, Le printemps n’avait pas été mis au parfum et @coro.narration, d’auteurs qui ont fait de leur traversée un moment d’humour, de poésie ou d’originalité !

(−) Réduire
1 Commentaire

Publié par iani-lector : le 18/11/2020

Je viens de lire le collectif « Tous dans le même bateau » et je voudrais remercier tous les auteurs de leurs remarquables textes. Comme je ne peux parler de tous, j’en ai choisi un. Je voudrais évoquer « Chère Mamie », de KP Laurentie, qui m’a touché plus que je ne saurais le dire. Pardon, l’écrire. Et À un moment ou un autre de notre histoire, c’est à nous, anciens enfants devenus parents, de s’occuper du devenir de nos propres parents. Dans notre monde si désincarné, les maisons de retraite, les EHPAD sont devenus leur lieu d’accueil. Nous avons nos vies et prenons parfois le temps d’un coup de fil, d’une visite. Ce n’est de toutes manières jamais assez, nous le savons bien au fond. Mais nous avons l’excuse, ou bien nous nous donnons l’excuse, d’avoir nos vies déjà bien remplies. Les lettres sont irremplaçables. Point n’est besoin de narrer de grandes aventures, le quotidien suffit. Il renvoie à tous ces petits instants, ces inquiétudes, ces joies… le bonheur tranquille quoi, à travers lequel nos chers grands-parents participent, à leur manière, encore, à nos vies. La chère Mamie de KP Laurentie a 100 ans. Je comprends qu’elle ait dévoré vos lettres KP Laurentie. Merci de nous rappeler combien, à l’heure du mail, les lettres demeurent irremplaçables. Jean K. Saintfort.

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.